1 min de lecture Islamisme

Islamisme radical : "On en a vraiment assez", dit Elisabeth Badinter sur RTL

INVITÉE RTL - La philosophe a évoqué sa colère après l'assassinat de Samuel Paty. "Nous sommes dans une guerre idéologique", a-t-elle affirmé.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Elisabeth Badinter était l'invitée de RTL Soir Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto et Valentin Deleforterie

Invitée d'RTL Soir, Elisabeth Badinter est revenue sur l'assassinat de Samuel Paty ainsi que sur les atteintes à la laïcité dans les établissements scolaires français. 

"On a quand même cédé sur tout successivement au nom de la tolérance, et pire encore, de la culpabilisation de certains à l'égard du peuple français. Si vous ne tolérez pas, vous êtes des racistes, des islamophobes et je pense que beaucoup de gens, pour rien au monde ne voulaient être traités de ça", a-t-elle estimé, évoquant également les conséquences du "politiquement correct".

La philosophe a aussi fait par de sa colère, qu'elle dit ressentir depuis "30 ans". "C'est une colère qui ne m'a jamais quittée. Nous n'avons pas su convaincre qu'il n'y avait pas là d'attaque des musulmans, mais une attaque de l'islamisme politique, radical, celui qui tue", a affirmé la philosophe, selon qui la France est en "guerre idéologique".

Interrogée sur la manière d'apaiser cette colère, Elisabeth Badinter a argué qu'il était possible de résister "en ne se laissant pas impressionner par les discours notamment d'une partie de la gauche très culpabilisante [...] Il faut résister, accepter d'être, d'une certaine façon, chacun d'entre nous un combattant idéologique".

"On en a vraiment assez. Je crois d'ailleurs que la majorité du peuple français n'en peut plus de tout ça. C'est pour ça qu'il faut les induire à protester comme on est en train de le voir en ce moment. J'espère qu'il ne se passera pas la même chose qu'avec les meurtres de Charlie, où tout le monde a manifesté massivement [...] Six mois après, c'était terminé et ceux qui disaient 'Je ne suis pas Charlie' étaient de plus en plus nombreux", a conclu la femme de lettres.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Islamisme Société Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants