1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉE RTL - "Nous avons fait des efforts" : La présidente de la FNSEA face au "jour de dépassement"
2 min de lecture

INVITÉE RTL - "Nous avons fait des efforts" : La présidente de la FNSEA face au "jour de dépassement"

"Il faut regarder ce sujet dans sa globalité", Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, réagi au "jour de dépassement".

Christiane Lambert a été réélue à la tête de la FNSEA le 1er juillet 2020
Christiane Lambert a été réélue à la tête de la FNSEA le 1er juillet 2020
Crédit : Thierry Zoccolan / AFP
- édité par La rédaction numérique de RTL

Ça y est la terre est dans le rouge. À partir de ce jeudi, la planète vit à crédit. Nous avons déjà consommé tout ce qu'elle pouvait nous offrir en un an, c'est ce que nous appelons le jour du dépassement. Cela veut dire que nous consommons chaque année beaucoup plus de ressources naturelles que la Terre peut en fournir. WWF et Global Footprint Network sont à l'origine de ces conclusions.

En cause, notamment, notre modèle agricole. Christiane Lambert, présidente de la fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles, la FNSEA, a expliqué que dans les "secteurs les plus contributeurs, l'agriculture est en troisième position, avec en première le transport et en second l'immobilier."

"L'agriculture émet du carbone, mais en capte également dans ses prairies. Il faut regarder ce sujet dans sa globalité", indique-t-elle. Elle rappelle que l'agriculture intensive se trouve "plutôt du côté de l'Amérique du Sud ou même dans certains pays de l'Est. En France, la taille moyenne d'un élevage c'est 70 bovins, le maximum qu'on puisse trouver c'est 400 vaches. Il faut aussi resituer les chiffres."

L'agriculture face à la sécheresse

Elle tient à souligner les efforts de l'agriculture française : "Nous avons fait des efforts, nous en faisons encore et la science nous permet d'en faire. L'ADEME vient de publier qu'un litre de lait produit aujourd'hui en France émet 23% de gaz à effet de serre en moins qu'il y a quinze ans. Parce que nous avons fait des efforts."

Concernant la sécheresse actuelle, le monde agricole "va mal, va très mal", assure-t-elle. "Il faut reconnaître que les moissons ont été catastrophiques dans certaines zones avec moins 50% de rendements." Pour elle, "ce qui souffre le plus aujourd'hui, ce sont les prairies. Elles ne sont plus vertes, elles sont marron. Pour certaines, elles sont mortes."

"Jamais nous n'avons connu une année aussi catastrophique que celle-ci. On parle de record battu par rapport à 1976 qui était souvent cité en année extrêmement grave et même par rapport à 2003 qui était une année caniculaire" avant de finir en appelant à la "solidarité des Français. Mangez des fruits français et soutenez par vos achats, l'agriculture française."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire