1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. INVITÉ RTL - Baccalauréat : "Les filles choisissent insuffisamment les maths", regrette un professeur émérite
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Baccalauréat : "Les filles choisissent insuffisamment les maths", regrette un professeur émérite

Mercredi 11 mai ont lieu les premières épreuves de spécialité du baccalauréat. Parmi elles, les mathématiques, discipline délaissée par les lycéennes et collégiennes. Martin Andler, professeur émérite à l’Université de Versailles Saint-Quentin explique pourquoi.

Martin Andler, mathématicien, professeur émérite à l’Université de Versailles Saint-Quentin, fondateur et vice-président de l’association Animath.
Martin Andler, mathématicien, professeur émérite à l’Université de Versailles Saint-Quentin, fondateur et vice-président de l’association Animath.
Crédit : RTL
L'invité de RTL du 10 mai 2022
00:09:28
Baccalauréat : "Les filles choisissent insuffisamment les maths", estime un professeur émérite
00:09:28
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

"Une fille est plutôt littéraire, un garçon est plutôt scientifique". Ces stéréotypes sont encore profondément ancrés dans l'inconscient collectif et expliquent en partie les difficultés que les entreprises peuvent avoir à recruter dans les secteurs scientifiques. 

"On a un manque de recrutement de personnes qui sont aptes à exercer les fonctions d'ingénieur", indique ainsi Martin Andler, professeur émérite de mathématiques sur RTL. "Il y en a des très bons, mais il n'y en a pas assez. Et puis il faut en parler aussi, il y a un problème avec les filles au niveau du collège et du lycée, qui choisissent insuffisamment la spécialité mathématiques".

Le nombre de lycéennes choisissant de s'orienter vers les matières scientifiques comme les mathématiques a même "régressé" selon lui. "C'est un des trucs qui s'est passé avec la réforme : c'est qu'au lieu d'améliorer la situation, elle a plutôt fait régresser la situation", explique-t-il en référence à la réforme Blanquer du baccalauréat censée donner plus de liberté aux élèves quant à leur orientation. Une critique réfutée par le ministre de l'Éducation nationale lui-même sur RTL.

Les stéréotypes ont toujours la vie dure. "Il y a eu toutes sortes de travaux universitaires qui démontre à quel point ces stéréotypes de genre pèsent lourd sur les décisions d'orientation des filles", insiste-t-il. Et ce, dès l'enfance avec les jouets genrés : "les poupées" pour les filles et "les jeux de construction" pour les garçons.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation de