1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Intermarché accusée de véhiculer des clichés sur les Asiatiques
1 min de lecture

Intermarché accusée de véhiculer des clichés sur les Asiatiques

Contactée par RTL.fr, la firme alimentaire s'est excusée pour cette maladresse et a assuré que des mesures étaient prises.

Capture nem Intermarché
Capture nem Intermarché
Crédit : Capture d'écran Twitter Grace Ly
Amélie James

"On leur dit à Intermarché que la Corée, Vietnam et Chine c'est pas pareil ?" Ce tweet posté le 28 juillet dernier par Grace Ly, une blogueuse culinaire a mis l'enseigne alimentaire au cœur d'une polémique. Cette dernière est accusée de véhiculer des clichés racistes sur les Asiatiques, selon des informations rapportées par le Huffington Post.

En cause, un emballage de nems commercialisé par la firme. Cette spécialité vietnamienne est présentée comme étant "une saveur de Chine" si l'on en croit l'étiquette qui accompagne le produit. Et pour compléter ce combo marketing, Intermarché a illustré l'article avec la photo d'une jeune femme portant une tenue de mariage traditionnel coréen. Soit trois pays bien différents qui partagent comme seul point commun leur appartenance au continent asiatique. Sur les réseaux sociaux, les internautes dénoncent un "racisme ordinaire". 

Contacté par RTL.fr, Intermarché s'est excusée pour cette maladresse. La marque "itinéraire de saveurs", qui appartient à l'enseigne alimentaire, est commercialisée depuis 2011. Aucune dénonciation sur le packaging des nems n'avait été faite avant celle de la jeune blogueuse culinaire. "C'est une erreur de notre part. Des mesures sont actuellement prises pour que la modification soit rapidement effectuée sur le packaging", a expliqué une porte-parole de l'enseigne. 

La blogueuse Grace Ly qui est à l'origine de la dénonciation, avait d'ores-et-déjà dénoncé les clichés dont la communauté asiatique est victime en France. D'origine sino-cambodgienne, la jeune femme avait témoigné des stéréotypes perpétués durant son enfance auprès du magazine Elle. "J'entendais des 'Tching tchang tcheung, kunichiwa'", confiait-elle.

Pour dénoncer les clichés

À écouter aussi

En mars dernier, une vidéo postée par "les Asiatiques de France" sur Facebook avait pour but de dénoncer et combattre les clichés qui perdurent dans la société. "Ce qu'il y a de bien avec vous les Asiatiques, c'est que vous êtes discrets", "Tu dois bien savoir masser", "Chinetoques". Autant de phrases racistes qui sont pourtant régulièrement entendues. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/