1 min de lecture Nantes

Interdits de bermudas, des chauffeurs de bus protestent en jupe

À Nantes, des conducteurs souhaiteraient avoir une tenue plus confortable en cas de fortes chaleurs.

Un bus à Nantes, en janvier 2017.
Un bus à Nantes, en janvier 2017. Crédit : LOIC VENANCE / AFP
Émilie Jéhanno
Émilie Jéhanno

Ces chauffeurs de bus de Nantes en ont assez. Ils n'ont pas le droit de porter des bermudas ou des pantacourts pendant leur travail. La direction de la société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise (Semitan) juge en effet que ces tenues ne sont pas appropriées

Mais par temps de canicule, les chauffeurs estiment qu'il s'agit là d'une discrimination. "On a une tenue qui n'est pas adaptée à ces fortes chaleurs, On envie presque les femmes qui ont des jupes dans leur tenue", explique Didier Sauvetre, conducteur et syndiqué à la CFDT, au quotidien Presse-Océan.

Avec une demi-douzaine d'autres hommes, il a donc décidé de porter une jupe mardi 20 juin pour protester contre ces règles vestimentaires imposées. "Nous demandons de pouvoir avoir des tenues adaptées aux fortes chaleurs. On ne nous autorise pas à avoir un pantacourt. Puisque la jupe est une tenue autorisée, nous la portons", ajoute Didier Sauvetre.

Une revendication depuis 2013

C'est une revendication qu'ils défendent depuis 2013 : "Passer 7 h 20 dans un véhicule à 50 degrés, ce n'est pas évident. Au-delà de 30 degrés, la direction pourrait déclencher un plan chaleur et autoriser les conducteurs à porter le bermuda", souligne Gabriel Magner, délégué CFDT.

À lire aussi
Une patrouille de gendarmerie (illustration) coronavirus
Nantes : une free party, sous étroite surveillance, rassemble plus de 1.500 personnes

La Semitan acceptera-t-elle cette fois de revoir son code vestimentaire ? En cas de nouveau refus, les chauffeurs pourront toujours adopter la jupe, qui se porte aussi pour les hommes. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nantes Bus Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants