4 min de lecture Inondations

Inondations : plus d'un milliard d'euros de dégâts, selon de nouvelles estimations

Une semaine après le début de la catastrophe, l'étendue des dégâts s'annonce considérable.

La crue à Nemours (Seine-et-Marne) lors des inondations du 1er juin 2016
La crue à Nemours (Seine-et-Marne) lors des inondations du 1er juin 2016 Crédit : DOMINIQUE FAGET / AFP
Michael Ducousso et AFP

Après les pluies, vient la décrue. Une semaine après le début des intempéries qui ont fait quatre morts et 24 blessés les communes préparent le retour à la normal et commencent à estimer les dégâts qui pourraient dépasser le milliard d'euros.

Lundi 6 juin, Manuel Valls fera un point complet sur la situation en présence des ministres de l'Environnement, de l'Intérieur, des Finances, des Collectivités territoriales et de l'Économie ainsi que du porte-parole du gouvernement. Avec des centaines de communes touchées, des gares inondées, des milliers d'entreprises, de commerces et d'exploitations agricoles affectées par la semaine de crue, la réparation et la compensation des dégâts s'annoncent considérables.

Mais avant que les sinistrés ne puissent être indemnisés par les assureurs, il faudra que l'état de catastrophe naturelle soit reconnu. Ce devrait être fait dès mercredi en Conseil des ministres. En amont, Juliette Méadel réunira lundi les assureurs pour "simplifier et accélérer l'indemnisation" des sinistrés au secrétariat d'État à l'Aide aux victimes. De son côté, Emmanuel Macron mobilisera mardi la cellule de continuité économique pour étudier les conséquences des intempéries mais aussi des récents mouvements sociaux en France pour les entreprises.              

À lire aussi
Les inondations près de Montréal, en avril 2019 Canada
Inondations au Canada : plus de 6.000 personnes évacuées près de Montréal

Les premières estimations chiffrées

Chez les assurances, l'estimation exacte des dommages est encore approximative. Une première indication de l'association française des assurances indique "600 millions d'euros" de dégâts, mais de son côté, la Maif avance un coût proche de 2 milliards d'euros. Selon l'Argus de l'assurance, plus de 43.000 sinistres avaient été déclarés dès vendredi. Ainsi, en Seine-et-Marne, un millier d'entreprises ont été touchées, selon le conseil départemental "dont 300 à 500 avec un risque sur la pérennité de l'entreprise". À Nemours, "près de 200 commerces sont sinistrés", selon la mairie. Pour faire face à cette situation, les organisations patronales demandent des mesures de soutien, comme l'étalement des échéances fiscales et sociales.

Les collectivités elles-aussi sont bien évidemment impactées. Rien qu'en Seine-et-Marne, 220 communes ont été touchées selon le département qui a déjà débloqué "une enveloppe d'urgence de 600.000 euros pour l'hébergement des sinistrés et l'aide de premier niveau pour le retour à la normale". Le département évalue à 300.000 euros le coût du nettoyage massif des communes.

En Essonne, la commune de Longjumeau évalue, elle, ses dégâts à 2,8 millions d'euros : véhicules municipaux emportés par les eaux ou endommagés, mobilier urbain, passerelles sur la rivière Yvette et aires de jeux sur lesquelles il va falloir faire des diagnostics, réseau d'assainissement... Le plus gros poste, selon elle : la voirie, ravinée par les eaux. À Paris, l'heure n'est pas non plus au chiffrage. Le dispositif crue est pris en charge par les moyens humains et techniques de la ville, "donc ne représente pas de frais supplémentaires". Il en sera de même pour le nettoyage, "sauf à découvrir des dégâts particuliers à la décrue". 

Quelles répercussions sur l'activité économique ?

Si les infrastructures ont été endommagées, la crue pourrait aussi avoir de lourdes répercussions économiques du fait de l'arrêt de l'activité. Dans le domaine du tourisme, par exemple, la fermeture des musées du Louvre et d'Orsay jusqu'à mardi matin ou encore l'interdiction de naviguer des bateaux-mouches auront des répercussions en fin de saison. "Nous indemnisons tous les clients. En revanche, nos charges d'exploitation sont les mêmes", explique ainsi Didier Léandri, président du comité des armateurs. 


Au niveau des transports, le coût le plus important pour la SNCF sera lié au RER C dont la circulation est interrompue depuis jeudi dans Paris sur la partie de la ligne en contrebas de la Seine entre les stations gare d'Austerlitz et Javel. Les voies et gares ont été inondées et même si la situation s'améliore à Paris, le trafic ne devrait pas reprendre avant plusieurs jours. "Le jour où la voie sera à sec, quand la décrue sera faite, il faudra 48 heures de travaux pour remettre en service normal", a rappelé Guillaume Pepy. Interrogé sur le coût de ces intempéries, le président de la SNCF a certifié qu'il n'était à ce stade "pas encore chiffré" car "il y a la remise en état puis les travaux de remise à neuf". 

Sur l'A10, coupée par quatre nappes d'eau au nord d'Orléans, Vinci a dû faire évacuer 300 véhicules bloqués. Il a aussi fallu monter une digue de 800 m de long avec 3.000 sacs de gravats de 2 tonnes chacun, puis assécher la route à l'aide de pompes, et organiser dimanche un va-et-vient de dépanneuses pour remorquer tous ces véhicules. D'importants moyens techniques et 300 salariés ont été mobilisés que Vinci ne chiffre pas dans l'immédiat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Inondations Crue Seine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783519680
Inondations : plus d'un milliard d'euros de dégâts, selon de nouvelles estimations
Inondations : plus d'un milliard d'euros de dégâts, selon de nouvelles estimations
Une semaine après le début de la catastrophe, l'étendue des dégâts s'annonce considérable.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/inondations-plus-d-un-milliard-d-euros-de-degats-selon-de-nouvelles-estimations-7783519680
2016-06-05 22:44:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6ir8KY53nbndj_WJyrABzA/330v220-2/online/image/2016/0602/7783479649_la-crue-a-nemours-seine-et-marne-lors-des-inondations-du-1er-juin-2016.jpg