1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Indemnité inflation : la "grande déception" et les craintes des professionnels
1 min de lecture

Indemnité inflation : la "grande déception" et les craintes des professionnels

INVITÉS RTL - Olivier Attali, électricien chauffagiste avec trois salariés, et Jean-Christophe Repon, président de la confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment, réagissent aux annonces de Jean Castex.

Jean Castex invité du journal de 20h de TF1 le 21 octobre 2021
Jean Castex invité du journal de 20h de TF1 le 21 octobre 2021
Crédit : Thomas COEX / AFP
RTL Evenement du 22 octobre 2021
05:13
RTL Evenement du 22 octobre 2021
05:13
Yves Calvi_
Yves Calvi - édité par Victor Goury-Laffont

C'est un premier geste du gouvernement face à la flambée des prix de l'essence : l'indemnité inflation, une aide de 100 euros pour les personnes qui gagnent moins de 2.000 euros net par mois. Le Premier ministre Jean Castex l'a annoncée ce jeudi 21 octobre au journal de 20h de TF1. Pour certains professionnels, c'est insuffisant.
"Déçu mais pas surpris" : Olivier Attali, directeur de la société Joseph Bourgeois dans le Val-d’Oise, se dit prêt à "enlever la poussière de son gilet jaune".  Cet électricien chauffagiste travaille avec trois salariés. Trois camionnettes, 2.500 euros de carburant par mois. Il assure que ni lui, ni aucun de ses collaborateurs n'est éligible à l'aide. "S'il y avait eu une baisse des taxes, tout le monde serait concerné. Là, ce n'est pas le cas", déplore-t-il.

Jean-Christophe Repon, président de la confédération de l’Artisanat et des petites entreprises du bâtiment, salut pour sa part "la simplicité de l'action" avec cette nouvelle mesure et se réjouit du retour de "l'esprit du quoi qu'il en coûte". Néanmoins, il alerte sur la problématique la plus importante de son secteur, le bâtiment : la hausse des prix de matériaux.

"Il y a déjà des ruptures d'approvisionnement, notamment sur le bois, souligne-t-il. On perd de la marge, on crée un inconfort dans les chantiers et on risque d'avoir des clients qui n'optent plus pour la rénovation".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/