2 min de lecture Société

Inceste : 77% des victimes sont des jeunes filles, selon une étude

ÉCLAIRAGE - D'après une étude, 77% des victimes d'inceste sont des jeunes filles et trois quarts des enfants abusés sont âgés de moins de 10 ans.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Inceste : 77% des victimes sont des jeunes filles, selon une étude Crédit Image : AFP | Crédit Média : Cindy Hubert | Durée : | Date : La page de l'émission
Cindy Hubert édité par Florise Vaubien

Quelle est l'ampleur de l'inceste en France ? D'après les statistiques, un enfant sur 10 dit avoir été victime d'inceste. Un constat glaçant qui reste une estimation. L'Institut Ipsos a interrogé un millier de Français, mais le mot "inceste" n'a pas été prononcé. 

Les enquêteurs ont listé plusieurs situations pour interroger les sondés : agressions sexuelles, viols, exhibitionnisme, photographies érotiques ou confidences répétées à caractère sexuel. Puis, ils ont posé la question : "Avez-vous été victime de l'une de ces situations lorsque vous étiez enfant par quelqu'un de votre famille" ? À cette réponse, 10% des personnes interrogées ont répondu par l'affirmative.

Faute de statistiques plus précises sur ce phénomène, une des missions de la nouvelle Commission sur l'inceste sera de donner des perspectives plus détaillées et à grande échelle

La majorité des victimes sont des filles

En 2018, près de 7.000 plaintes pour violences sexuelles sur mineurs ont été déposées, mais ce chiffre englobe tous les auteurs qu'il soit ou non de la famille de la victime. On estime que près de 165.000 enfants sont violés chaque année. Nombreux sont ceux qui mettent des années à parler et à pousser la porte d'un commissariat. 

À lire aussi
enfance
Inceste : c'est "un crime absolument spécifique", estime le juge Édouard Durand

Une note de recherche tout juste publiée qui s'appuie sur une analyse des procédures judiciaires livre plusieurs résultats. Premier enseignement : les victimes d'inceste sont en grande majorité des filles, soit 77% des cas. Deuxième enseignement : les victimes sont très jeunes. Plus de la moitié avaient moins de quatre ans au moment des faits, 22% étaient âgés entre 5 et 9 ans. Au total, trois quarts des victimes sont des enfants de moins de 10 ans. 

Quant au profil des auteurs, les chiffres sont sans appel. Les hommes représentent 95% des mis en cause. L'étude ne permet pas de distinguer si l'on parle d'un père, d'un frère ou d'un grand-père puisque les décisions de justice évoquent seulement "des personnes ayant autorité". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Études Enquête
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants