1 min de lecture Gouvernement

Impôts : est-ce suffisant de taxer les yachts et les voitures de luxe ?

INVITÉS RTL - "La France vivote car nos entreprises manquent de financement", déplore sur RTL l'élue REM Amélie de Montchalin, face au vice-président du Medef Thibault Laxande.

Yves Calvi 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Impôts : est-ce suffisant de taxer les yachts et les voitures de luxe ? Crédit Image : AFP / Tobias Schwarz | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Loïc Farge

Faut-il davantage imposer les signes extérieurs de richesse ? Dimanche 1er octobre, les ministres en charge de l'Économie et des Comptes publics se sont déclarés ouverts à la possibilité de taxer certains "produits ostentatoires", tels que les yachts ou les jets privés sans remise en cause de la réforme de l'impôt sur la fortune (ISF). "Il faut faire attention à ne pas perturber les cycles économiques", avertit Thibault Lanxade. Pour le vice-président du Medef, cette fiscalité "pourrait avoir des répercussions" notamment sur les filières nautique et équine.

"On parle de biens qui sont déjà taxés, et beaucoup plus par d'autres taxes que l'ISF", fait remarquer la députée La République En Marche de l'Essonne Amélie de Montchalin. À propos des yachts, elle cite les droits de stationnement, les droits d'équipement des ports ou les droits de francisation et de navigation. "Notre réflexion est de se dire : comme nous avons pour objectif de faire circuler l'argent dans l'économie, notre réforme fiscale ne doit pas créer d'effet où on ait tous envie d'acheter un yacht", poursuit la référente de la majorité à la commission des finances.

"On ne veut pas que l'argent libéré par l'ISF aille dans des biens qui ne sont pas productifs", insiste Amélie de Montchalin. "Si la France vivote aujourd'hui, c'est parce que nos entreprises sont sous-capitalisées et manquent de financement", argumente-t-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Luxe Fiscalité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants