2 min de lecture Immigration

Immigration : doit-on instaurer des quotas en France ?

ÉCLAIRAGE - Édouard Philippe s'est dit favorable à l'instauration des quotas d'immigration en France. Pour François Lenglet, cette idée serait simplement un coup d'épée dans l'eau.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
Immigration : doit-on instaurer des quotas en France ? Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Noé Blouin

Le Premier ministre Édouard Philippe dit désormais ne pas être hostile à l'instauration de quotas d'immigration pour la France. C'est une proposition "Canada Dry" : ça ressemble à une bonne idée, mais ça ne résoudrait absolument pas la question de l'immigration en France. 

Rappelons qu'il s'agit de prendre modèle sur les pays anglo-saxons comme le Canada ou l'Australie, où l'on fixe chaque année un nombre de visas accordés par métiers, en fonction des besoins de l'économie du pays. Tant d'ingénieurs, tant de boulangers, etc. 

Le problème, c'est que l'instauration de quotas chez nous ne s'appliquerait par définition qu'à l'immigration dite "économique", celle qui pose le moins de difficultés, et qui ne représente qu'une part très minoritaire des flux d'étrangers arrivant en France. En 2018, c'étaient seulement 35.000 personnes sur un total de 256.000 titres de séjour accordés. On peut toujours mettre des quotas sur ces 12 ou 13%, mais si l'on veut limiter l'immigration, ou bien la faire mieux correspondre aux besoins du pays, il faut regarder ailleurs.

Des quotas impraticables pour les demandeurs d'asile

Les gros contingents d'étrangers acceptés en France, ce sont les conjoints, enfants et familles d'étrangers déjà installés chez nous, 90.000 l'année dernière, soit le tiers des titres de séjour, et les étudiants, 82.000, à peu près la même proportion. Il est impossible d'établir des quotas pour ces deux populations. Le regroupement familial est d'ailleurs régi par une directive européenne, qui date du début des années 2000. La France n'a pas la main.

À lire aussi
Un ouvrier au Portugal (illustration) immigration
Pourquoi le Portugal et la Pologne cherchent à attirer les émigrés ?

Quant aux étudiants, vu le prix dérisoire de la scolarité universitaire chez nous, la France est évidemment très attractive. L'actuel gouvernement a bien tenté de rehausser les frais de scolarité pour les étrangers, de façon modeste d'ailleurs, mais nombre d'universités refusent d'appliquer le texte. 

Il y a aussi les demandeurs d'asile, là encore, les quotas sont, par nature, impraticables, puisque le droit d'asile est conçu pour les personnes qui sont en danger dans leur pays. L'année dernière, 33.000 étrangers ont été acceptés en France à ce titre, pour 123.000 demandes. Il y a à ce sujet une double aberration. Un, bon nombre de demandeurs ne sont pas du tout menacés, car ils viennent de pays libres, comme l'Albanie ou la Géorgie. C'est une escroquerie. Deux, les refusés ne quittent que rarement le pays, ils deviennent clandestins, avant d'être parfois régularisés à l'usure.

20.000 euros par expulsion

Seulement 12,4% des obligations de quitter le territoire ont été exécutées. Le seul moyen serait de le faire par la force, mais cela coûte cher. La Cour des comptes avait évalué le coût d'une expulsion à près de 20.000 euros.

Si vous prenez les 100.000 personnes qui se sont vu refuser le droit d'asile, à ce prix par individu, ça fait une ardoise annuelle de deux milliards. Impensable. Vous voyez que face à ces problèmes, la mise en place de quotas pour l'immigration économique, c'est comme changer les pneus d'une voiture qui ne marche pas. Ça pourrait servir un jour, mais aujourd'hui, ça n'a absolument aucune utilité. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Immigration France Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants