1 min de lecture Environnement

Il y a encore trop de lumière la nuit dans les villes

REPLAY - Il y a quatre ans, une réglementation obligeait les entreprises et les commerces à éteindre plus tôt pour lutter contre la pollution lumineuse. Elle n'est pas respectée partout.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Il y a encore trop de lumière la nuit dans les villes Crédit Image : AFP / Jacques Demarthon | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date : La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin et Loïc Farge

Il y a des villes qui ont joué le jeu. À Toulouse, les chauve-souris se portent beaucoup mieux. Deux-tiers des commerces ou des bureaux ont accepté d'éteindre avant 1 heures du matin (c'est la nouvelle règle), ou une heure après que le dernier salarié soit parti. Le but était de lutter contre la pollution lumineuse qui dérange les animaux nocturne comme les chauve-souris, désoriente les insectes et les papillons dont on a besoin pour polliniser les plantes. La lumière dérange aussi les humains et empêche de bien dormir.

Toulouse, Lille, Nantes et Strasbourg sont les villes qui ont  fait des efforts, selon une étude réalisée par l'association pour la protection du ciel et de l'environnement nocturne (ANPCEN), qui est allée faire des relevés dans treize grandes villes la nuit. En revanche, ça ne va pas du tout à Bordeaux : 17% seulement bâtiments étudiés respectent les règles. Grenoble (une ville pourtant dirigée par un écologiste), Marseille, Limoges ou Saint-Étienne sont aussi mal placées. À Paris, c'est mitigé : la moitié seulement des commerces ou des bureaux s'éteignent la nuit.

L'association demande à Nicolas Hulot de faire un petit rappel à l'ordre, pour que la réglementation soit appliquée partout. D'abord, pour le bien être des dormeurs, qu'ils soient humains ou les animaux qui vivent la nuit. En même temps, cela évitera de gaspiller de l'énergie.

Dans les communes qui ont mis en place des systèmes d'économie, des lampadaires avec des détecteurs de présence, des lampes LED ou même des revêtements plus clairs sur les routes, ces communes ont divisé par trois leur facture d'énergie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Énergie Pollution
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants