2 min de lecture Indonésie

Huile de palme : l'Indonésie porte plainte contre l'UE

L’Indonésie vient de porter plainte contre l’Union Européenne auprès de l’organisation mondiale du commerce. Le pays dénonce une politique discriminatoire envers l’huile de palme, de plus en plus rejetée par les pays du vieux continent.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Huile de palme : l'Indonésie porte plainte contre l'UE Crédit Image : AFP / Archives, Romeo Gacad | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Belien

Associer huile de palme et discrimination, c’est étonnant. En fait, ce sont les biocarburants qui sont au cœur du problème puisque l’Union européenne ne veut plus utiliser les biocarburants à base d’huile de palme et s’est même fixé une date pour la fin de son utilisation : 2030.

Pour l’Indonésie, premier producteur d’huile de palme au monde, 30 millions de tonnes, c’est de la discrimination envers son trésor national. Qu’importe que les forêts d’Asie du Sud-Est soient ravagées par cette culture, qu’importe que les orangs-outans soient délogés de leur habitat naturel, qu’importe les produits toxiques utilisés pour la culture des palmiers producteurs.

Cette crise commerciale pourrait tourner à la crise politique, comme c’est souvent le cas avec l’huile de palme. Souvenez vous en 2015, Ségolène Royale face à Nutella. L'affaire Nutella avait créé une crise diplomatique des deux côtés des Alpes. Les politiques italiens défendaient Ferrero. Et Ségolène Royale s’est excusé, et la France, tel un nouveau Waterloo, a perdu la bataille de la pâte à tartiner.

D'autres conflits diplomatiques sur l'environnement ?

À la fin de l’été dernier, la brouille entre la France et le Brésil à propos de l’Amazonie ou avec ces pays d’Asie du Sud-Est comme la Malaisie ou les Philippines qui ont décidé de renvoyer aux pays européens leurs déchets, envoyés par centaines de tonnes dans ce coin du monde. Ou les COP, ces grandes réunions, que l'on scrute désormais sous l’angle politique. Des nations renforcent leur arsenal pro-environnemental, ça ne plait pas à d’autres, d’où la confrontation.

La "diplomatie verte" fonctionne-t-elle vraiment ?

À lire aussi
Comme beaucoup d'Indonésiens, Kamtim ne porte qu'un seul nom coronavirus
Coronavirus : une Indonésienne de 100 ans a survécu à la maladie

Ça "marchouillotte". On tape sur les doigts du président brésilien, ce n’est pas un lion économique. En revanche, quand vous dites à Donald Trump, "Make our planet great again" comme Emmanuel Macron, le président américain s’en contrefiche. Pareil pour la Chine, plus gros émetteur de CO2 au monde, qui va arrêter de négocier avec Pékin à cause de la pollution. Ce sont eux qui fabriquent nos trottinettes, donc ça devient stratégique ces temps-ci. La diplomatie verte est encre trop dépendante de l’économie.

Le plus : le Luxembourg augmente le prix des carburants

Afin de respecter ses engagements en matière de réduction de CO2, le Luxembourg augmente le prix des carburants. L’essence coûtera entre 1 et 3 centimes de plus et le diesel sera plus lourdement impacté avec une augmentation comprise entre 3 et 5 centimes. Une mesure qui rendra un peu moins intéressant le "tourisme à la pompe" pratiqué par les frontaliers. Actuellement, le prix de l’essence est 37% plus avantageux au Luxembourg et même 42% pour le diesel par rapport à la France.

La note : 16/20 aux éléphants de mer

Les éléphants de mer aident à comprendre le climat. Si vous vous promenez dans les îles Kerguelen, proches de l’Antarctique, ne dérangez pas les éléphants de mer, ils travaillent pour la Nasa et le CNRS. Afin de comprendre comment les courants marins transportent la chaleur et donc le réchauffement climatique, des scientifiques ont posé des capteurs sur la tête de quelques animaux, comme les éléphants de mer, afin d’atteindre des zones non accessibles à l’homme. Le jour où les éléphants de mer manifesteront pour leur retraite, il faudra peut être s’inquiéter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Indonésie Environnement Union européenne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants