1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Helly Luv, Heidi Ingensdotter, Amal Clooney... Ces femmes qui défient Daesh
3 min de lecture

Helly Luv, Heidi Ingensdotter, Amal Clooney... Ces femmes qui défient Daesh

Que ce soit sur Internet, avec leur liberté insolente, ou dans les tribunaux, certaines femmes ont fait de l'État islamique un ennemi à abattre.

Helly Luv, Heidi Ingensdotter et Amal Clooney partagent un ennemi commun : Daesh
Helly Luv, Heidi Ingensdotter et Amal Clooney partagent un ennemi commun : Daesh
Crédit : AFP / SIPA / Twitter / Cato Lein

Céline Dion, en une de Gala, déclarait la guerre à Daesh début novembre. Du moins, selon le titre. La chanteuse canadienne a en effet pris la parole lors d'une conférence internationale sur la lutte contre la radicalisation organisée par l'UNESCO à Québec. 

"Cette jeunesse si belle et créa­tive, débor­dante d'espoir et d'aspi­ra­tion, nous amène chaque jour un peu plus loin. Il nous revient de la proté­ger face aux périls de notre monde. Partout dans l'univers, la violence sous toutes ses formes, et ses consé­quences les plus horribles, ont fait trop de victimes. Je joins ma voix à la vôtre", a-t-elle déclaré selon des propos rapportés par le magazine féminin. Céline Dion n'est pas la seule à s'engager contre les combattants de l'organisation terroriste. La plupart de ces femmes prennent les armes de la liberté pour défier l'État islamique (EI). 

Heidi Ingensdotter, trans, nue et "prête à combattre"

C'est le cas du mannequin transgenre iranien Heidi Ingensdotter. Élevée dans une famille musulmane, elle a immigrée en Suède après avoir fui son père imam et son pays d'origine. Elle s'est faite connaître après la tragédie d'Orlando, où 49 personnes ont perdu la vie. Un attentat perpétré contre la communauté LGBTQ et revendiqué par Daesh. 

Heidi Ingensdotter publie alors une photo d'elle, nue, les seins et le sexe à l'air avec l'inscription "I Am Orlando" ("Je suis Orlando") peinte sur son corps, un drapeau islamique autour des jambes. Une photo de nu, pleine de liberté, pour "briser l'idée" selon laquelle la communauté LGBTQ ne "combattra pas Daesh par peur". "Me voici nue, telle que je suis, fière de qui je suis et prête à combattre", ajoute-t-elle dans les colonnes de Vice. Une manière osée, sans pudeur et pacifique de défier les membres de l'organisation basée en Syrie et en Irak, et leurs dictâtes liberticides, notamment sur les droits des homosexuels.  

Helly Luv, la Shakira kurde qui encourage les peshmergas

À lire aussi

C'est le surnom que les médias lui ont collé à la peau après son clip Revolution sorti en mai 2015. Helly Luv est la "Shakira kurde". Un style bling-bling avec talons aiguilles dorés, bagues en (plaqué ?) or en forme de mitraillettes, cheveux rouge pétant... Dans une garde-robe qui a tout pour déplaire à Daesh, la chanteuse brandit une pancarte "Stop The Violence" dans la vidéo, face à un char qui s'apparente aux engins confisqués par le groupe terroriste à l'armée irakienne. 

"Je veux donner quelque chose aux peshmergas car je me considère comme l'une d'entre eux", a notamment assuré la chanteuse courageuse de 26 ans à Erbil, capitale de la région autonome du Kurdistan irakien. "J'ai enfilé des uniformes peshmergas dans la chanson pour les encourager", a-t-elle ajouté. Les combattants kurdes sont bien sûr représentés dans les images, autant les femmes - qui sont nombreuses - que les hommes.

Amal Clooney choisit le droit international comme arme contre Daesh

C'est l'une des femmes les plus influentes de la planète. Amal Clooney, avocate internationale de renom - et épouse de George Clooney - prend la défense d'une jeune Yézidie de 23 ans, ancienne esclave du groupe terroriste en Syrie et en Irak. Pour Nadia Murad, elle veut poursuivre l'État islamique devant la justice internationale. Réputée pour ne craindre aucune menace, elle prouve une nouvelle fois qu'elle n'a décidément peur de rien ni personne.

J'ai honte en tant qu'être humain de constater que leurs appels à l'aide ne sont pas entendus

Amal Clooney

Outre les viols et le trafic d'esclaves sexuelles, l'EI s'est aussi rendu coupable de génocide, d'après elle. L’avocate s'est donc lancée dans une enquête lourde et compliquée pour regrouper des témoignages et rassembler assez de preuves. "Des milliers de femmes Yézidies ont été réduites en esclavage par une organisation terroriste, l'EI, qui commet un génocide et pourtant ce crime reste impuni (...) J'ai honte en tant qu'être humain de constater que leurs appels à l'aide ne sont pas entendus", a-t-elle déclaré. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/