1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Guerre en Ukraine : en France, des clubs de tirs croulent sous les demandes
1 min de lecture

Guerre en Ukraine : en France, des clubs de tirs croulent sous les demandes

Depuis le début de la guerre en Ukraine, certains clubs de tirs en France, croulent sous les demandes. Reportage à Strasbourg, au stand de tir des cheminots.

Une arme à feu (illustration)
Une arme à feu (illustration)
Crédit : GEORGE FREY / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Guerre en Ukraine : en France, les clubs de tirs croulent sous les demandes
00:01:34
Yannick Olland - édité par William Vuillez

Le risque d'une contagion d'un conflit qui s'étend, c'est ce que redoutent une partie des Français. Nous vous le révélions sur RTL dès vendredi avec ce sondage BVA-Orange : 2 tiers des personnes interrogées pensent en effet que cette guerre pourrait à court ou moyen terme déborder sur notre territoire

Faut-il il y voir un lien ? Mais certains clubs de tirs croulent sous les demandes des débutants qui souhaitent apprendre à se servir d'une arme, tout de suite et parfois de gros calibres. 

Au stand de tir des cheminots de Strasbourg, le téléphone de Jean-Jacques Martin, le président, sonne beaucoup plus souvent que d'habitude. "Beaucoup plus de demandes, d'inscriptions en ce moment, qu'on en a eu les précédentes années", dit-il. Il y a d'abord l'effet Jeux Olympiques, les médailles françaises au biathlon ont créé des vocations c'est certain, mais depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine, c'est un autre public qui appelle aussi. 

"Il y a des gens qui sont inquiets. Il y a des gens qui veulent tirer avec des armes conséquentes tout de suite, qui ne parle pas de s'entraîner pour faire des compétitions, ils veulent tout de suite tirer avec des armes puissantes, des gros calibres", explique Jean-Jacques. 

À écouter aussi

Des apprentis tireurs qu'il faut recadrer très vite, ça ne se passe pas comme ça. "Si c'est juste pour faire une séance de tir, ce n'est pas possible. Ça ne marche pas comme ça, il y a tout un protocole", dit-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.