1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grèves : le PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, annonce sa démission
2 min de lecture

Grèves : le PDG d'Air France, Jean-Marc Janaillac, annonce sa démission

L'accord salarial soumis à l'ensemble du personnel d'Air France a été rejeté par 55,44% par les salariés ce vendredi 4 mai. Le patron avait lié son sort au résultat de cette consultation en annonçant qu'il quitterait son poste en cas de résultat négatif.

Le personnel navigant va désormais pouvoir se faire vacciner en priorité
Le personnel navigant va désormais pouvoir se faire vacciner en priorité
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le PDG d'Air France-KLM Jean-Marc Janaillac a annoncé vendredi 4 mai sa démission après le rejet à 55.44% par les salariés d'un accord salarial proposé par la direction pour tenter de mettre fin à un long mouvement de grève

"J'assume les conséquences de ce vote et je remettrai dans les prochains jours ma démission aux Conseils d'administration d'Air France et d'Air France-KLM", a déclaré M. Janaillac face aux journalistes, en regrettant un "immense gâchis qui ne peut que réjouir nos concurrents, fragiliser nos alliances et déboussoler nos équipes". 

Eu égard au taux de participation de 80,33%, M. Janaillac a constaté, visage fermé, que "chacun tenait à faire entendre sa voix". "Ce vote est la traduction d'un malaise, il appelle une transformation profonde", a-t-il ajouté, espérant que son départ permette "une prise de conscience collective et d'amorcer les conditions d'un rebond". 

Des pertes colossales

Face à un mouvement de grève qui s'éternise depuis février, la direction avait lancé une consultation le 26 avril par voie électronique sur son projet d'accord. Il prévoit pour la période 2018-2021 "des augmentations générales de salaire de 7% sur quatre ans, s'ajoutant aux augmentations individuelles". Une consultation qui, selon les syndicats, n'allait rien résoudre.

À lire aussi

La direction avait par ailleurs annoncé dans la matinée une perte nette de 269 millions d'euros au premier trimestre, plombé par trois journées de grève (22 février, 23 et 30 mars) d'Air France sur cette période. Le groupe prévoit d'ores et déjà un résultat d'exploitation en 2018 "en baisse sensible par rapport à 2017", où il avait atteint 1,9 milliard d'euros. 

Nommé à la tête du groupe franco-néerlandais après une période de forts remous au sein d'Air France, entre la grève des pilotes de 2014 et l'épisode de la "chemise arrachée" en 2015, M. Janaillac avait présenté dès novembre 2016 "Trust Together" (la confiance ensemble), un plan de reconquête contenant pour mesure-phare la création d'une nouvelle compagnie à coûts réduits. Celle-ci a pris son envol un an plus tard sous le nom de Joon

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/