1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève du 13 janvier à l'école : à quoi faut-il s'attendre dans les établissements scolaires ?
2 min de lecture

Grève du 13 janvier à l'école : à quoi faut-il s'attendre dans les établissements scolaires ?

L'ensemble des syndicats d'enseignants appellent à la grève. Une fédération de parents d'élèves appellent ceux-ci à ne pas déposer leurs enfants ce jour-là.

Une mère accompagnant ses enfants à l'école (illustration)
Une mère accompagnant ses enfants à l'école (illustration)
Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
micro generique
Benoît Leroy

Un mouvement social qui pourrait être très suivi. Un appel à la grève a été lancé, pour ce jeudi 13 janvier, par la majorité des syndicats d'enseignants des écoles au lycée, en passant par les collèges. Un mouvement national suivi également par SI-EN Unsa, représentant les inspecteurs académiques, un fait rarissime. 

"Il y a un ras-le-bol de tous les enseignants : de la maternelle au lycée. Même les inspecteurs académiques", déclare Guislaine David, porte-parole du syndicat Snuipp-FSU, contactée par RTL.fr. Si, ce lundi soir, aucun chiffre n'est encore sur la table, la porte-parole prévoit de "nombreuses écoles fermées" et "une forte mobilisation". "Il y a une véritable unanimité sur ce motif d'appel à la grève, estime-t-elle

Pour Patrick Roumagnac, du syndicat des inspecteurs académiques, "le problème, c'est un malaise profond dans les établissements". Leur participation à un évènement lancé par les enseignants est exceptionnel. "Nous voulons dénoncer un système devenu totalement farfelu, qui ne tient pas compte de la réalité du territoire", explique-t-il ce lundi  uprès de RTL.fr.

Les parents, soutien de la grève

De leurs côtés, les associations de parents d'élèves, à l'image de la FCPE appelle à ne pas déposer les enfants pour la journée de grève, afin de soutenir les enseignants grévistes. "Il est temps que l’école redevienne un lieu protégé et non la variable d’ajustement d’une politique sanitaire", estime la fédération, ce lundi, dans un communiqué.

À lire aussi

Au moins sept syndicats ont signé l'appel à la grève du 13 janvier. Il demande au gouvernement de revoir le protocole sanitaire en vigueur et "le retour à la règle protectrice du 'un cas positif = fermeture de la classe'", expliquaient-ils dans un communiqué. Ils réclament également une politique de tests préventifs hebdomadaires salivaires systématiques", ainsi qu'une généralisation des capteurs de CO2.

Pour l'heure, dès l'apparition d'un cas dans la classe, l'ensemble des élèves doivent se faire tester. Et ce, à trois reprises : J+0, J+2 et J+4. Ce lundi, Jean Castex a annoncé une simplification du protocole, notamment en permettant de ne réaliser que des autotests. Une multiplication des tests qui entraîne les établissements scolaires à s'organiser pour suivre au mieux les absences des élèves.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/