1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Grève des aiguilleurs du ciel : un millier de vols annulés ce vendredi en France
2 min de lecture

Grève des aiguilleurs du ciel : un millier de vols annulés ce vendredi en France

La grève des aiguilleurs du trafic aérien a été appelée pour manifester "au sujet du niveau actuel de l'inflation ainsi que des recrutements à venir".

Des avions du groupe Air France-KLM
Des avions du groupe Air France-KLM
Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Robinson Hollanders & AFP

Un millier de vols en France ont été annulés pour la journée du vendredi 16 septembre en raison d'un préavis de grève des aiguilleurs du ciel. Ce mouvement risque d'engendrer des retards. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) conseille aux voyageurs de reporter leurs déplacements. Lancée par le principal syndicat de contrôleurs aériens, cette grève a pour but de mener à une augmentation des salaires et des embauches. 

La DGAC a demandé aux compagnies aériennes de réduire de 50 % les vols prévus en France Métropolitaine et en Outre-Mer. Selon une porte parole de la DGAC interrogée par l'AFP, "environ 1.000 vols (seront) annulés". Ces vols sont tous au départ ou à l'arrivée du territoire français. 

"Des annulations de vols et des retards significatifs sont à prévoir sur l'ensemble du territoire", a expliqué mardi 13 septembre la DGAC, en invitant "les passagers qui le peuvent à reporter leur voyage et à s'informer auprès de leur compagnie aérienne pour connaître l'état de leur vol". Mais ce mouvement social va se répercuter sur l'ensemble du réseau européen. La DGAC explique travailler "avec le gestionnaire du réseau européen (Eurocontrol) afin de proposer aux compagnies aériennes des mesures de contournement de l'espace aérien national".

Une deuxième journée de grève prévue

Mais le Syndicat national des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA), qui est à l'origine de cette grève, a annoncé le dépôt "d'un deuxième préavis" qui s'étale "du mercredi 28 septembre au vendredi 30 septembre 2022 inclus". Ils appellent à manifester "au sujet du niveau actuel de l'inflation ainsi que des recrutements à venir". "Alors que le projet de loi de finances 2023, en cours d'élaboration, arrive devant le Parlement en octobre, l'absence de garanties de la DGAC et des pouvoirs publics est inacceptable", ajoute le syndicat dans un communiqué.

À écouter aussi

Près d'un tiers des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne (ICNA) va partir à la retraite entre 2029 et 2035. "Au moins cinq ans séparent le recrutement de la qualification" et les capacités de formation sont "structurellement limitées", souligne le syndicat. Pour lui, il faut être en mesure d'encaisser ce "mur des départs" dès l'année prochaine. 

Des annulations chez les principaux transporteurs

Air France a déclaré annuler 400 de ses 800 vols prévus ce jour-là, conformément aux demandes de la DGAC. Sur le total des vols, 55% des courts et moyens courriers sont annulés. Les long-courriers sont moins touchés, avec 10% d'annulation. "Des retards et des annulations de dernière minute ne sont pas à exclure", a prévenu Air France dans un communiqué, en recommandant  fortement à ses clients de reporter leur voyage". Elle propose aux "clients dont le vol est annulé, un avoir ou un remboursement intégral dans le cas où ils ne voyageraient plus".

Le premier transporteur européen, Ryanair, a annoncé "annuler 420 vols (soit 80.000 passagers) survolant principalement la France", vendredi 16 septembre. La compagnie a dénoncé une "grève injustifiée (...) qui ne fait que perturber les projets de voyage de milliers de citoyens européens et de visiteurs pour le week-end". Ryanair appelle l'Union européenne à "prendre des mesures immédiates pour protéger les survols de l'espace aérien français".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.