2 min de lecture Grand débat

Grand débat : "Il faut se battre pour avoir un travail", raconte Bruno au micro de Pascal Praud

RÉACTION - Bruno, 54 ans a été victime d'un licenciement économique quand Baxi, une ancienne usine de chaudières de Soissons, a fermé ses portes. Il raconte ses difficultés depuis qu'il a perdu son travail.

Pascal Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud
>
Soissons : le témoignage fort de Bruno, en reconversion après un licenciement Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Julien Chabrout
Julien Chabrout

C'est un témoignage fort. La veille de la clôture du grand débat, RTL est allée à la rencontre des habitants de Soissons, dans l'Aisne, ce jeudi 14 mars, et leur a donné la parole. Bruno, qui soutient les "gilets jaunes", a ainsi livré son témoignage lors de l'émission Les auditeurs ont la parole.


Cet homme de 54 ans a travaillé pendant 12 ans chez Baxi, une usine située à Soissons qui montait des chaudières. Mais l'entreprise a fermé ses portes fin 2014, après 130 ans d'activités. Comme 170 autres salariés, Bruno a donc été licencié économiquement. "Certaines familles qui travaillaient pour Baxi ont dû revendre leurs maisons. Deux de mes copains se sont suicidés", témoigne Bruno.

Il est désormais demandeur d'emploi et s'est reconverti comme agent de restauration. Il travaille occasionnellement pour le Conseil départemental de l'Aisne, "pour faire des remplacements d'une semaine ou d'un mois", précise-t-il à Pascal Praud.

À lire aussi
Gabriel Attal, 29 ans, secrétaire d'État auprès de Jean-Michel Blanquer Grand débat
Grand débat : "La parole des jeunes se libère facilement", dit Gabriel Attal sur RTL

Bruno est prêt à déménager pour un emploi

Bruno se dit prêt à se quitter son département, si besoin, pour trouver du travail. "Si un patron veut me prendre, même si c'est ailleurs et si je dois partir de la région, et s'il y a un petit logement pour moi, je suis prêt à partir, il n'y a pas de problème", affirme-t-il, avant d'expliquer son parcours du combattant.

"On nous a dit de faire des formations. C'est bien de faire des formations, les patrons nous prennent car c'est gratuit mais après, quand il faut donner un salaire, il n'y a plus personne", regrette-t-il. Il ajoute : "Depuis mon licenciement de chez Baxi, je galère tous les jours".

"Quand on est chômage, il faut qu'on se batte pour trouver du travail. On envoie des CV, on ne nous répond pas... Mes camarades sont dans la même galère. Ils travaillent trois semaines ou un mois et après il s'inscrivent à Pôle Emploi", raconte Bruno. Il insiste sur ses soucis rencontrés avec Pôle Emploi : "J'ai changé cinq fois de conseillers. Avec eux, on n'avance pas, on recule".

Bruno s'inquiète aussi de la disparition du tissu industriel dans sa région. "On a perdu énormément d'industries à Soissons", dit-il. "Quand je passe à côté de l'usine Baxi, ça me fait mal au cœur, on se croirait dans une forêt maintenant".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat Chômage Licenciement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797207739
Grand débat : "Il faut se battre pour avoir un travail", raconte Bruno au micro de Pascal Praud
Grand débat : "Il faut se battre pour avoir un travail", raconte Bruno au micro de Pascal Praud
RÉACTION - Bruno, 54 ans a été victime d'un licenciement économique quand Baxi, une ancienne usine de chaudières de Soissons, a fermé ses portes. Il raconte ses difficultés depuis qu'il a perdu son travail.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grand-debat-il-faut-se-battre-pour-avoir-un-travail-raconte-bruno-au-micro-de-pascal-praud-7797207739
2019-03-14 17:14:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/CqB8992VE974S29UUpRfhg/330v220-2/online/image/2019/0314/7797208105_pascal-praud.jpg