1 min de lecture Grand débat

Grand débat : dans la Sarthe, on se bat contre les fermetures de classe en milieu rural

REPORTAGE - Dans le département, pas moins de 9 classes seront supprimées à la rentrée prochaine. Les petites communes s'inquiètent de voir disparaître leur dernier service public, l'école.

>
Grand débat : dans la Sarthe, on se bat contre les fermetures de classe en milieu rural Crédit Image : Gautier Delhon-Bugard | Crédit Média : Gautier Delhon-Bugard | Durée : | Date :
Gautier Delhon-Bugard édité par Léa Stassinet

34 classes fermées pour 25 ouvertes. À la rentrée prochaine, le département de la Sarthe comptera 9 classes en moins, d'après la carte scolaire dévoilée récemment. Les seuils sont clairs : si une classe compte moins de 26 élèves, elle doit fermer. 


De son côté, le Rectorat estime tout faire pour que l’école reste dans les petites communes rurales du département. Pourtant dans les villages comme Requeil, élus et habitants s’inquiètent. Après avoir vu fermer la Poste, les commerces de proximité ou les brigades de gendarmerie, ils ont peur de perdre le dernier service public qu'il leur reste : l’école.

Le village se bat pour éviter une deuxième fermeture de classe en deux ans. "Je suis très en colère", confie Angélique, une maman de 4 enfants scolarisés dans cette école. "Deux fermetures coup sur coup ça fait mal. Surtout que ça se joue à 2 élèves près. J’ai peur pour l’avenir scolaire de nos enfants". "Fermer encore une classe c'est attaquer mon village. Une école qui meurt c'est un village qui meurt, et non je ne peux pas l'accepter", affirme Véronique, une assistante maternelle. 

À lire aussi
Gabriel Attal, 29 ans, secrétaire d'État auprès de Jean-Michel Blanquer Grand débat
Grand débat : "La parole des jeunes se libère facilement", dit Gabriel Attal sur RTL

Des investissements gagnants

À 20 kilomètres de là, à Saint-Jean-du-Bois, c'est l'investissement de la mairie qui a permis de sauver l'école du village face à la menace de fermeture d'une classe. "On est en train de faire une voie piétonne. C’est pour les familles, parce qu'il y a des maisons qui se sont construites avec des enfants. C’est important d’avoir fait des investissements. Le but recherché, c’est d’avoir des familles qui viennent avec des enfants pour garder la pérennité de nos classes, notre école et nos enseignants", explique le maire de cette commune de 600 habitants, Jean-Paul Boisard. 

Le mairie de Saint-Jean-du-Bois a refait le terrain de football et acheté une table de ping-pong pour les élèves.
Le mairie de Saint-Jean-du-Bois a refait le terrain de football et acheté une table de ping-pong pour les élèves. Crédit : Gautier Delhon-Bugard
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat École Service public
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797185232
Grand débat : dans la Sarthe, on se bat contre les fermetures de classe en milieu rural
Grand débat : dans la Sarthe, on se bat contre les fermetures de classe en milieu rural
REPORTAGE - Dans le département, pas moins de 9 classes seront supprimées à la rentrée prochaine. Les petites communes s'inquiètent de voir disparaître leur dernier service public, l'école.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/grand-debat-dans-la-sarthe-on-se-bat-contre-les-fermetures-de-classe-en-milieu-rural-7797185232
2019-03-12 07:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/y1LYqdo4iX9FHLGq9w6XMg/330v220-2/online/image/2019/0312/7797185234_parents-enseignants-et-ecoliers-de-requeil-et-chateau-l-hermitage-sont-mobilises-pour-dire-non-a-la-fermeture-d-une-classe.JPG