1 min de lecture Santé

Glyphosate : l'interdiction du désherbant Roundup Pro 360 est entrée en vigueur

L'utilisation du produit commercialisé par la société américaine Monsanto n'est, plus autorisée depuis mardi 15 janvier, a annoncé l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses).

Le glyphosate est commercialisé par l'entreprise Monsanto, sous la marque "Roundup"
Le glyphosate est commercialisé par l'entreprise Monsanto, sous la marque "Roundup" Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Il n'est désormais plus possible d'utiliser du Roundup Pro 360 en France. C'est ce qu'a annoncé mardi 15 janvier l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) à la suite du jugement qui vient d'annuler l'autorisation de mise sur le marché de ce désherbant contenant du glyphosate et commercialisé par Monsanto.

"La décision étant à effet immédiat, l'autorisation de mise sur le marché du Roundup Pro 360 est annulée. En conséquence la vente, la distribution et l'utilisation du Roundup Pro 360 sont interdites à compter de ce jour", déclare l'établissement public français dans une courte déclaration transmise à l'AFP.

Sur le fond, l'Anses ne se prononce pas, se contentant de dire qu'elle "examinera avec attention" le jugement du tribunal administratif de Lyon qui la met clairement en cause.

Erreur d'appréciation au regard du principe de précaution

La justice estime en effet qu'elle a "commis une erreur d'appréciation au regard du principe de précaution" en autorisant ce produit le 6 mars 2017.

S'appuyant notamment sur les études du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) sur le glyphosate, les juges ont estimé que le Roundup Pro 360 devait "être considéré comme une substance dont le potentiel cancérogène pour l'être humain est supposé".

À lire aussi
Changement d'heure : quels appareils doivent être réglés dimanche 31 mars ? changement d'heure
Changement d'heure : quels sont les appareils à mettre à jour manuellement ?

Le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (Criigen) avait saisi en mai 2017 la justice pour réclamer le retrait de ce désherbant, utilisé notamment sur les cultures légumières, fruitières et la vigne. L'allemand Bayer, qui a racheté le géant américain de l'agrochimie Monsanto, n'avait pas encore réagi à cette décision mardi en début de soirée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Glyphosate Environnement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants