1 min de lecture Gilets jaunes

"Gilets jaunes" : 106.301 manifestants en France, la mobilisation en forte baisse

Les "gilets jaunes" sont beaucoup moins nombreux à battre le pavé, samedi 24 novembre, que lors de la première journée de mobilisation, le 17 novembre.

Une épaisse fumée noire s'élevant dans le ciel parisien au milieu de l'avenue des Champs-Élysées
Une épaisse fumée noire s'élevant dans le ciel parisien au milieu de l'avenue des Champs-Élysées Crédit : FRANCOIS GUILLOT / AFP
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

L'acte 2 du mouvement de contestation des "gilets jaunes" a bien moins mobilisé que le premier. Exactement 106.301 personnes ont été recensées samedi à 17 heures dans toute la France, dont 8.000 à Paris, contre 282.710 au total samedi 17 novembre à la même heure, a déclaré le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. À la mi-journée il avait souligné le "fort affaiblissement de la mobilisation".

Il y a eu au total 130 personnes placées en garde à vue, dont 42 à Paris, a-t-il ajouté. "Les dégâts sont faibles, ils sont matériels, c'est l'essentiel", a déclaré M. Castaner au sujet des Champs-Élysées. Des commerces ont été dégradés, selon la préfecture. Au niveau national, le ministre a noté "deux types de manifestants" : ceux, en province qui se sont mobilisés dans une ambiance "bon enfant" et ceux ayant commis des "actes graves" à Paris, mais aussi à Villefranche-sur-Saône, où des violences ont eu lieu.

24 blessés à Paris

Il s'agissait de la deuxième grande journée de mobilisation des "gilets jaunes" contre la hausse des prix du carburant, les taxes et la baisse du pouvoir d'achat, une semaine après le début du mouvement. À Paris, vers 20h30, la préfecture de Police dénombrait 24 blessés, dont 5 dans les forces de l'ordre. L'un d'eux, un policier a été brûlé à l'aine.

À lire aussi
L'ex-boxeur Christophe Dettinger justice
"Gilets jaunes" : l'ex-boxeur a fait appel de son placement en détention provisoire

C'est sur l'avenue des Champs-Élysées, dont une partie était interdite de rassemblement par les autorités, que les incidents ont été les plus marquants. Dans la matinée, à l'appel des leaders informels de cette mobilisation, qui se revendique "populaire" et "apolitique", les manifestants, originaires de région parisienne ou de province, avaient convergé tranquillement vers le haut de la célèbre avenue, le bas de celle-ci (la Concorde et l'Élysée) étant protégé par un important dispositif de sécurité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Manifestations Carburants
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795692129
"Gilets jaunes" : 106.301 manifestants en France, la mobilisation en forte baisse
"Gilets jaunes" : 106.301 manifestants en France, la mobilisation en forte baisse
Les "gilets jaunes" sont beaucoup moins nombreux à battre le pavé, samedi 24 novembre, que lors de la première journée de mobilisation, le 17 novembre.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/gilets-jaunes-81-000-manifestants-en-france-la-mobilisation-en-forte-baisse-7795692129
2018-11-24 17:09:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yYBn_vYEZ8F9mW_-SvQERA/330v220-2/online/image/2018/1124/7795692158_des-gilets-jaunes-sur-les-champs-elysees-a-paris-le-24-novembre-2018.jpg