1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Gageure, antienne, arguer... Ces mots que l'on ne sait pas toujours prononcer
2 min de lecture

Gageure, antienne, arguer... Ces mots que l'on ne sait pas toujours prononcer

Notre belle langue est bien épineuse. Elle l'est à l'écrit, c’est entendu, mais elle est aussi parfois difficile à prononcer.

Question
Question
Crédit : https://pixabay.com/
Rendez-vous avec la maîtresse du 13 mars 2021
03:38
Lisa Kamen

Nous avons tous déjà été pris en flagrant délit d’inculture : "Ah bon ? Tu prononces ça comme ça toi ?" On se sent toujours un peu bête, dans la position de celui qui a voulu utiliser un mot qu’il ne maîtrise pas complètement. Alors, ne prêtons plus le flanc à la critique.

Ces fautes sont les fruits empoisonnés de l'usage mais elles proviennent aussi parfois de l'orthographe même qui peut nous induire en erreur : c'est le cas quand le "e" est dissocié du "g", comme dans geôle, où il est prononcé à tort "é", ou quand il est faussement relié à la voyelle qui le suit dans gageure où l’on entend souvent "eu", alors que la prononciation correcte serait « gajure » (gageure est dérivé de gager, auquel s'est ajouté le suffixe -ure). 

Des mots vestiges du latin et du grec.

Les mots agenda, referendum, sempiternel ou encore consensus nous viennent du latin. Ils s’écrivent avec "en" ou "em" mais il faudrait les prononcer comme s’ils s’écrivaient "in" ou "im". C’est aussi du latin que nous vient le très courant et caetera que j’entends si souvent prononcer "ekcetera"! Pourtant ici le "et" veut simplement dire et. Et caetera signifie "et tous les autres". Quant à la langue grecque, si présente et vivante dans notre lexique, elle nous a laissé la longue liste des mots commençant par la graphie "e dans l'o: œsophage, œstrogène, œdème, fœtus, œnologue, Œdipe… ils se prononcent "è" et non "eu". 

Des mots importés

Que serait une compétition sans Italiens ? Ils ne sont pas en reste dans ce petit concours de mots difficiles. Ils sont même très bien représentés avec ces mots contenant "gl" mais dans lesquels le g n’est pas prononcé : tagliatelle, imbroglio (confusion) Modigliani (le peintre)… et puis le fameux de Broglie, le nom de famille qui se dit Breuil: la famille Broglie a francisé son nom en 1654.

À lire aussi

Le mot handball vient de l’allemand. On ne le prononce donc pas comme football, mais bien comme une balle en français.

Quant au mot iceberg, on le prononce souvent à l’anglaise mais il vient du néerlandais "ijs" (glace) et "berg" (montagne) et devrait donc plutôt se dire "issbergue".

Des mots qu'on lit mal !

Vous avez déjà tous entendu quelqu’un parler des « arborigènes »… Pourtant, il s’agit bien d’aborigènes. Il n’y a jamais eu de r avant le b. On aura beau arguer (avec ou sans tréma mais dont on prononcera bien le u) : l’étymologie de ce mot n’a rien à voir avec arbre et tout avec origine.

Dans la série erreur étymologique, nous avons le mot caparaçonner, que mes élèves prononcent parfois carapaçonner. Le caparaçon d’un cheval est bien sa protection mais il ne s’agit quand même pas d’une carapace… Le mot aréopage est lui aussi souvent source d’erreur. Ce mot désigne un groupe de gens importants, des ministres, des savants, des décideurs. Il nous vient de la colline d’Arès où se réunissaient les Dieux. Rien à voir avec un aéroport ! Et il est inutile de tenter une rébellion (avec un accent aigu sur le premier e, prononcez-le !), c’est comme ça.

Si votre fils est un grand escogriffe, dites que son allure est dégingandée, sans oublier qu’un g devant un i se prononce comme un j. Il vous demandera peut-être d’arrêter avec vos vieilles antiennes, dont le t se prononce…t, comme dans têtu.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/