3 min de lecture Santé

Frelon asiatique : quels sont les risques et les précautions à prendre ?

Celui que l'on surnomme le "frelon à pattes jaunes" a été repéré pour la première fois en France en 2006. Depuis, l'espèce s'est répandue et a gagné les trois quarts du territoire français.

Frelons asiatiques
Frelons asiatiques Crédit : ARDEA/MARY EVANS/SIPA
Amélie James
Amélie James

Après le moustique tigre, place au frelon asiatique. Cette espèce d'insecte venue de l'Asie du Sud-Est fait chaque année de nouvelles victimes. En Bretagne, un apiculteur a été hospitalisé après s'être fait piquer par un frelon asiatique, ce vendredi 11 août. Hors de danger, l'homme a finalement pu regagner son domicile. Ce cas n'est pas isolé. En 2015, un habitant du Finistère était décédé suite à des piqûres de frelons asiatiques. 

Celui que l'on surnomme le "frelon à pattes jaunes" a été repéré pour la première fois en France depuis 2006. Il semble que l'insecte se doit glissé dans une cargaison de poteries en provenance de Chine et livrée dans le Lot-et-Garonne à cette époque. La venue d'un seul insecte aurait alors suffit à implanter l'espèce sur le territoire hexagonal.

C'est du moins l'hypothèse que présente une étude publiée dans la revue Biological Invasions. Depuis, l'espèce s'est répandue et a gagné les trois quarts du territoire français. Elle aurait été repérée dans plus d'une soixantaine de départements. 

Comment reconnaître un frelon asiatique ?

La couleur du frelon asiatique est particulièrement foncée. Sa tête est noire, sa face et ses pattes sont jaunes. Il mesure entre 2,5 et 3 cm. Comme le frelon européen, le frelon asiatique construit des nids principalement élaborés à base de particules de bois prélevées sur les arbres. Bien souvent, il fixe son nid en hauteur, dans les arbres. Cette habitation sphérique peut attendre jusqu'à 100 cm de diamètre. 

À lire aussi
La cigarette est toujours à l'origine d'un décès sur huit en France santé
Journée sans tabac : patchs, thérapies, applis... Les conseils pour arrêter de fumer

En présence d'un nid de frelons, il est impératif de ne pas détruire seul(e) l'habitat. Se sentant menacés, les insectes peuvent devenir agressifs et multiplier les piqûres. Une intervention inadéquate peut également conduire à la dissémination puis à la prolifération de l'espèce dans la nature.

Il est vivement recommandé d'informer la FDGON (Fédération départementale des groupes de défense contre les organismes nuisibles) de la présence d'un nid. Très peu de sapeurs-pompiers interviennent dans la destruction des nids repérés. Mieux vaut faire appel à des entreprises spécialisées pour s'en débarrasser. Une prestation payante dont les prix diffèrent selon les professionnels.

Le frelon asiatique est-il dangereux ?

La plupart du temps, une piqûre de frelon asiatique n'est pas plus dangereuse qu'une piqûre de guêpe pour l'homme. Elle le devient si les personnes piquées développent une réaction allergique. Dans ce cas, les répercussions peuvent être dramatiques. Une simple piqûre peut ainsi entraîner une forte de baisse de tension, un œdème ou encore un choc anaphylactique.

Contrairement à l'abeille, le frelon ne perd pas son dard lorsqu'il pique. Il peut donc s'acharner sur sa victime plusieurs fois consécutives. Cet insecte asiatique a la particularité d'avoir un dard particulièrement long. Le venin peut ainsi être injecté directement dans les vaisseaux sanguins, accélérant ainsi la réaction.

Dans la plupart des cas, la piqûre n'entraîne cependant qu'une réaction locale. Des enflures et des démangeaisons peuvent être observées chez les sujets piqués. Pour éviter tout risque d'infection, il est recommandé de désinfecter la zone du corps touchée. Des médicaments peuvent également venir soulager la douleur. Si la réaction s'aggrave, il est essentiel de consulter un médecin. 

Il décime les colonies d'abeilles

Dans les faits, le frelon asiatique devient agressif et dangereux envers l'homme que lorsqu'il se sent attaqué. Les abeilles et autres pollinisateurs s'avèrent être ses cibles favorites. Depuis son arrivée en France, ce mastodonte a décimé de nombreuses colonies de ces insectes butineurs, s'attirant ainsi les foudres des apiculteurs. Quasiment quatre fois plus gros que les abeilles, les frelons asiatiques s'attaquent aux essais d'abeilles et capturent ainsi ses proies.

Car contrairement aux insectes pollinisateurs, ces voraces prédateurs se nourrissent de protéines. Comme l'explique Futura Science, "le frelon fait usage de signaux olfactifs pour détecter ses proies à distance". Un véritable fléau que les apiculteurs tentent de combattre à coups de pièges en tous genres. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Environnement Risques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789743692
Frelon asiatique : quels sont les risques et les précautions à prendre ?
Frelon asiatique : quels sont les risques et les précautions à prendre ?
Celui que l'on surnomme le "frelon à pattes jaunes" a été repéré pour la première fois en France en 2006. Depuis, l'espèce s'est répandue et a gagné les trois quarts du territoire français.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/frelon-asiatique-quels-sont-les-risques-et-les-precautions-a-prendre-7789743692
2017-08-17 17:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cCrd9wf3Lk1iHLPR-63uQw/330v220-2/online/image/2017/0818/7789750125_frelons-asiatiques.jpg