4 min de lecture Conférence sociale

François Hollande ouvre sa 3ème conférence sociale dans un climat tendu

Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Arnaud Montebourg, Manuel Valls, et François Rebsamen, en discussion avec le Medef, en avril 2014.
Arnaud Montebourg, Manuel Valls, et François Rebsamen, en discussion avec le Medef, en avril 2014.

François Hollande ouvre sa 3ème conférence sociale dans un climat tendu

Sur fond de chômage record et de tensions avec des syndicats qui lui reprochent  de céder au "chantage" des patrons, François Hollande ouvre aujourd'hui la 3e conférence sociale du quinquennat sous les menaces de boycott partiel de la CGT  et de FO.

Après deux éditions plutôt consensuelles, cette troisième grand-messe se déroulera cet après-midi et mardi au Palais d'Iéna dans un climat social dégradé, avec un enjeu central: l'emploi.

Après la fronde du patronat, c'est désormais à l'ire des syndicats que l'exécutif est confronté. Et le dialogue social, que le chef de l'Etat a érigé en moteur des réformes, semble fragilisé.

Alors que certains syndicats (CGT, FO, CFE-CGC) étaient déjà très remontés par les 40 milliards d'aides aux entreprises prévues par le pacte de responsabilité, les nouveaux gestes annoncés par Manuel Valls en faveur des employeurs ont, à leurs yeux, fait déborder la coupe.

À lire aussi
Emmanuel Macron lors de sa déclaration à l'Élysée, le 16 avril 2019 Emmanuel Macron
Grand débat : Macron pourrait annoncer une conférence sociale et environnementale

Face aux menaces patronales de boycott de la conférence, le Premier ministre a décidé un report partiel du futur compte pénibilité, qui permettra à  certains salariés de partir plus tôt à la retraite, et demandé aux partenaires sociaux de discuter d'une simplification du Code du travail.

Un casus belli pour la CGT et FO, qui menacent à leur tour de bouder en partie ce rendez-vous.

La petite phrase du ministre des Finances Michel Sapin affirmant dimanche "notre amie, c'est la finance, la bonne finance" pourrait bien apparaître aussi  à leurs yeux comme une provocation.

Invités du débat de RTL Midi à 13h10 : Bernard Vivier, directeur de l'Institut supérieur du travail et François Kalfon, Secrétaire national du Parti Socialiste au Travail, à l'emploi, à la formation professionnelle, et au dialogue social.

Paris va expérimenter l'interdiction de la cigarette dans un jardin public



La ville de Paris va expérimenter l'interdiction de la cigarette dans un jardin public, a annoncé dimanche le maire (PS) Anne Hidalgo au Grand jury RTL/LCI/Le Figaro. 


La mairie va-t-elle interdire totalement la cigarette dans les jardins? "Non, mais faire une expérimentation dans un jardin où on ferait de la pédagogie sur les addictions", a répondu le maire. Mme Hidalgo n'a pas précisé dans quel jardin public cette expérimentation serait menée. 

"C'est un débat dans notre majorité" mais ce n'est pas "l'interdit que l'on porte", a précisé Mme Hidalgo, élue maire de Paris en mars. "Je rassure les fumeurs, dont je ne suis pas", a-t-elle dit. 

Elle a rappelé au passage que les services de propreté de Paris devaient gérer "350 tonnes de mégots par an, avec des problèmes de non-recyclage, ça pèse sur les finances de la ville". 

La Ville a d'ailleurs lancé une campagne dont le slogan est "Ecrase ton mégot, sois un héros". Les nouvelles poubelles installées à Paris disposent ainsi d'un petit rebord sur lequel doivent être écrasées les cigarettes avant que le mégot soit jeté. 

Faut-il interdire la cigarette dans les jardins publics ? La rédaction de RTL vous invite à voter et donner votre avis à la question du jour !

Déraillement de Brétigny : "un état de délabrement jamais vu"

Les experts désignés par la justice pour déterminer les causes de la catastrophe ferroviaire du 12 juillet 2013 à Brétigny-sur-Orge (Essonne) dénoncent "un état de délabrement jamais vu" du réseau, rapportent le site et le quotidien Le Figaro.

 Alors que le procureur d'Evry doit faire aujourd'hui une déclaration à la presse à ce sujet, les conclusions des experts Michel Dubernard et Pierre Henquenet, citées par le Figaro, soulignent que "nous ne sommes pas en présence  d'un acte de malveillance, et que le processus ayant abouti à la désagrégation complète de l'assemblage s'est bien au contraire étalé sur plusieurs mois et a concerné l'ensemble de l'appareil de voie incriminé, sur lequel ont été relevées plus de 200 anomalies de divers degrés de criticités".

Selon ces experts mandatés par les juges d'instruction, "la plupart de ces anomalies étaient connues de la SNCF ou de ses agents sans pour autant" qu'il y soit remédié "de façon adéquate".

L'état du réseau à Brétigny "aurait logiquement dû conduire la SNCF à une surveillance accrue, et surtout adaptée". 

La solitude s'est aggravée en 4 ans, surtout chez les plus âgés

Un Français sur huit est seul: en 2014, la solitude touche désormais 5 millions de personnes, un phénomène qui s'est surtout aggravé chez les plus âgés, même s'il n'épargne plus les jeunes, révèle  lundi une enquête de la Fondation de France. 

Les Français sont un million de plus qu'en 2010 à ne pas avoir de relations sociales au sein des cinq réseaux de sociabilité (familial, professionnel, amical, affinitaire ou de voisinage), souligne cette étude. 

Si un Français sur huit est aujourd'hui seul, un sur trois risque de le devenir, poursuit l'enquête. 

De toutes les générations, les plus de 75 ans ont subi de plein fouet cette montée de la solitude depuis quatre ans: en effet, une personne âgée sur quatre  est désormais seule (27% en 2014 contre 16% en 2010). 

Selon l'enquête, tous leurs réseaux de sociabilité se sont affaiblis et le phénomène s'est notamment amplifié dans les grandes villes. Ainsi, 33% des personnes âgées résidant dans une ville de plus de 100.000 habitants sont en situation d'isolement, contre 21% de celles résidant au sein d'une commune rurale. 

Sans surprise, la perte d'autonomie et la maladie "jouent de manière très négative sur le maintien ou le développement de la vie sociale". 

En parallèle, la solitude s'est également aggravée chez les plus jeunes, puisque le phénomène touche désormais les 18-29 ans, "jusque là préservés", et chez les moins de 40 ans, la solitude a doublé en quatre ans (7% en 2014 contre  3% en 2010). 

Nous attendons vos commentaires et vos avis. A vous de jouer !


Lire la suite
Conférence sociale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants