2 min de lecture Présidentielle 2017

François Fillon, candidat sous la tutelle de Nicolas Sarkozy ?

REPLAY - François Fillon a été reçu par Nicolas Sarkozy le 15 février après trois semaines de tourmente liées au Penelopegate.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
On refait le monde du 15 février 2017 Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date : La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

François Fillon a demandé à Nicolas Sarkozy de le recevoir et celui-ci a accepté. Le déjeuner a eu lieu le 15 février, 1h30 dans une ambiance chaleureuse, alors que les deux hommes s'étaient livrés une bataille féroce lors de la primaire de la droite et du centre. Le candidat Fillon semble avoir besoin des conseils de l'ancien président, lui-même ayant déjà été impliqué dans des affaires politico-financières. L'ancien sénateur de la Sarthe a vu sa popularité chuter depuis les révélations du Canard Enchaîné et du Monde sur les possibles emplois fictifs de sa femme et deux de ses enfants. Que révèle donc cet appel à l'aide ? 

"Le tête à tête entre ces deux hommes, dans les bureaux de Sarkozy, a du être d'une cruauté réciproque absolument intense" observe Christine Ockrent. Selon la journaliste, la seule marche à suivre pour le candidat Fillon était de demander à son ancien rival de faire en sorte que ses troupes, dont le député Georges Fenech, arrêtent leur campagne contre lui. "Fillon n'est pas du tout dénué de mordant ou de capacité à faire mal", analyse la journaliste. Même son de cloche du côté d'Ivan Rioufol. "Je ne suis pas convaincu par le rôle de maître nageur de Nicolas Sarkozy qui viendrait sauver le noyé François Fillon", ironise-t-il. "J'imagine que Fillon a dû dire à Sarkozy de demander à ses amis d'arrêter leur petit putsch qui déstabilise une candidature déjà en mal". 

Habileté ou erreur ?

La situation est un peu plus "sournoise" pour Hélène Pilichowski. "Ces deux vieux routiers de la politique ont des montagnes d'affaires communes, et des ressentiments terribles, mais leurs expériences politiques font qu'ils sont capables de passer au-dessus de tout cela", estime-t-elle. Parce qu'ils ont chacun des intérêts à défendre, Nicolas Sarkozy et François Fillon sont capables de négocier et d'arriver à un compromis : le premier accepte d'aider son ancien Premier ministre, en échange de quoi le second accepte de réintégrer au niveau des instances dirigeantes des fidèles de l'ancien président. Ce qui explique, selon elle, pourquoi le nom de François Baroin, soutien de Nicolas Sarkozy, circule de plus en plus pour prendre la tête de Matignon dans le cas d'une victoire de la droite en mai prochain.

Peu importela finalité de cette rencontre, Philippe Besson est de ceux qui pensent qu'elle ne pouvait que nuire au candidat Fillon. Sa victoire écrasante à la primaire de la droite manifestant également un rejet clair de Nicolas Sarkozy par le peuple de droite. "Il y a deux mois, il avait un boulevard devant lui, l'élection était imperdable, et là il va baiser la babouche de celui qu'il critiquait sans vergogne ?", s'étonne-t-il. Pour lui, cette visite n'est qu'un étalement es divisions de la droite, et un jeu dangereux pour le candidat LR à l'Élysée. "La manœuvre ne contient que des risques pour Fillon. Il n'est plus le patron de la droite, il en est seulement le candidat", critique-t-il. Et de poser la question qui fâche : "Pourquoi aller chercher l'onction d'une personne déjà deux fois mise en examen ?" 

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national. présidentielle 2017
Pourquoi l'État va rembourser 4,2 millions d'euros à Jean-Marie Le Pen

On refait le monde, avec :
- Christine Ockrent, journaliste
- Philippe Besson, écrivain
- Helène Pilichowski, journaliste
- Ivan Rioufol, éditorialiste au Figaro

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 François Fillon Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants