2 min de lecture Free

Fichage, licenciements abusifs, répression syndicale... L'envers du système Free ?

La société de Xavier Niel est pointée du doigt pour ses pratiques managériales douteuses dans le dernier numéro de "Politis".

Le patron d'Iiad (Free), Xavier Niel, ici en janvier 2012 (Archives).
Le patron d'Iiad (Free), Xavier Niel, ici en janvier 2012 (Archives). Crédit : AFP / THOMAS COEX
Michael Ducousso Journaliste

La réussite de Free a un prix : le bien-être de ses salariés. L'entreprise de Xavier Niel souvent présentée comme LA grande réussite française des nouvelles technologies cacherait un désastre salarial. "Fichage de salariés, licenciements montés de toutes pièces, répression syndicale..."Politis s'est penché sur la face sombre de Free.

Dans le numéro sorti ce jeudi 19 mai, les journalistes de Politis reviennent sur l'opération "Marco Polo" menée par Free au sein de son site marseillais. Avec ce plan, la société de Xavier Niel aurait poussé au départ 45 salariés sans avoir à effectuer de plan social. Parmi les nombreux témoignages recueillis et cités anonymement, l'hebdomadaire rapporte les propos de Giorgio Mariani, ancien responsable des ressources humaines dans la fameuse branche marseillaise de Free et témoin de cette "machine à broyer".

Un florilège de pratiques scandaleuses

L'enquête rapporte ainsi différentes méthodes pratiquées par Iliad, la société-mère de Free, pour se séparer des salariés sans licencier. Un ancien cadre dresse la liste :  "Détérioration des conditions de travail, isolement physique et moral, demandes floues et répétées suivies de reproches, jeu sur la mobilité... Ils nous faisaient déplacer le dimanche sans nous payer, nous ont fait monter à Paris pour une demi-heure de formation  : c’était ridicule !"

À lire aussi
SFR, Bouygues Telecom et Orange (illustration) consommation
Orange, Free...Quel opérateur cause le moins de problèmes à ses clients ?

Résultat, Giorgio Mariani se souvient de salariés brisés. Lui-même a fini par craquer après avoir mis une ingénieure "qui n'avait rien à se reprocher" à la porte, "avec une misère" et "broyée psychologiquement". C'est ce qui l'a convaincu d'alerter la CFDT sur ce fameux plan "Marco Polo". Après un arrête maladie, l'ex-RH finira par être licencié pour faute grave avant d'obtenir réparation en appel, en mars 2015.

Harceler coûte moins cher que respecter la loi

D'après Politis, qui a eu accès à des documents transmis en interne chez Free, tout était calculé et cette stratégie aurait été sciemment mise en place car elle coûtait moins cher qu'un plan de licenciement. Les journalistes ont ainsi consulté "un tableau extrêmement détaillé, évaluant les pertes aux prud’hommes en comparaison de ce qu’aurait coûté un plan de licenciement conforme à la loi. Le résultat est sans appel  : économiquement, mieux vaut harceler, licencier et être condamné que respecter la loi." Ainsi, un salarié licencié pour 123.000 euros dans le cadre d'un PSE ne coûterait que 48.500 euros dans une procédure aux prud'hommes.

Selon l'hebdomadaire, l'entreprise pratique cette méthode depuis 2010. Un petit jeu sinistre qui lui aurait valu une pluie de plaintes pour licenciements abusifs et harcèlement moral. "Free a le carré VIP aux prud'hommes de Marseille", lance un témoin ironique. Contacté dans le cadre de l'enquête, Iliad n'a pas souhaité répondre mais conteste les propos rapportés et menace le magazine d'une action en justice.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Free Xavier Niel Droit du travail
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7783299932
Fichage, licenciements abusifs, répression syndicale... L'envers du système Free ?
Fichage, licenciements abusifs, répression syndicale... L'envers du système Free ?
La société de Xavier Niel est pointée du doigt pour ses pratiques managériales douteuses dans le dernier numéro de "Politis".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/fichage-licenciements-abusifs-repression-syndicale-l-envers-du-systeme-free-7783299932
2016-05-19 18:43:38
https://cdn-media.rtl.fr/cache/L9FhWd2_APQVHIeOijcUtQ/330v220-2/online/image/2014/0731/7773530426_000-par6763769.jpg