2 min de lecture Société

Réseaux sociaux : Facebook, Instagram... Pourquoi en sommes-nous accros ?

Sur nos téléphones, nos ordinateurs, nos tablettes, les réseaux sociaux nous suivent partout. Mais comment ne pas ne pas en être accro ? On en parle dans "On est fait pour s'entendre".

Flavie Flament On est fait pour s'entendre Flavie Flament iTunes RSS
>
Pourquoi sommes-nous addicts aux réseaux sociaux ? Crédit Image : R Franca / EyeEm / GETTY | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Thibaud Chaboche

La France compte 38 millions d'utilisateurs actifs sur les réseaux sociaux, soit plus de 60 % de la population. Depuis qu'ils sont entrés dans nos vies, difficile pour certains de s'en passer. Facebook, Instagram, Twitter et autres plateformes, ces réseaux sociaux nous obsèdent au point de nous rendre parfois accros. Des addictions aux effets néfastes, comme l'altération du lien avec les autres, le manque de sommeil, ou encore la baisse de notre réflexion… Comment expliquer cette emprise ? "On est fait pour s'entendre" fait le point.


Les réseaux sociaux nous suivent partout. Que ce soit sur nos smartphones, nos ordinateurs, ou nos tablettes, l'accès en devient de plus en plus simplifiée. Mais bien plus qu'une application disponible partout, c'est l'architecture même de ces sites qui nous absorbe. "C'est un phénomène mondial, les réseaux sociaux sont faits pour nous faire réagir, explique Dominique Boullier, spécialiste du numérique. Nous pousser à réagir, encore et toujours, au gré de l'actualité défilante sur nos écrans, presque instantanément… Une emprise amplifiée par ces fameuses notifications, qui apparaissent à n'importe quel moment et nous rappellent la présence des réseaux sociaux, même lorsque l'on est à table ou entre amis. 

À ces envies de réagir s'ajoute aujourd'hui l'envie chez les jeunes de produire du contenu. S'afficher, gérer son image au travers de ces réseaux sociaux, devenir de petits médias, voilà une activité qui prend du temps et nécessite une présence constante. Initialement crées pour rassembler, ces réseaux sociaux voir leurs fonctions évoluer. "On oublie aujourd'hui ce qui en faisait les avantages avant" témoigne Jérôme Colombain, journaliste. Et si ces réseaux sociaux assouvissent également un besoin voyeur, observer l'autre, ils permettent aussi à la jeune génération de se couper du cocon familial parfois pesant. Mais l'utilisation est parfois telle qu'elle brouille totalement leur rapport direct aux autres… Alors, comment trouver le juste milieux ?

Venez témoigner

Vous souhaitez témoigner par écrit, intervenir dans l'émission ou proposer des sujets ? Envoyez-nous un mail à l'adresse suivante : onestfaitpoursentendre@rtl.fr (ici) ou contactez-nous en message privé sur nos réseaux sociaux : Facebook et Twitter !

À lire aussi
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à l'Elysée, le 1er décembre 2020. jeunes
Emmanuel Macron va "parler" aux jeunes, un exercice périlleux


"On est fait pour s'entendre", le magazine qui vous ressemble et vous rassemble, de 14h30 à 15h30, en direct sur RTL.

Invités

- Dominique Boullier, linguiste, spécialiste du numérique, professeur de sociologie à Sciences Po.
Michaël Stora, psychologue, psychanalyste, co fondateur de l'OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines)

- Jérôme Colombain, journaliste, spécialiste des technologies numériques.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Société Flavie Flament On est fait pour s'entendre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants