1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Exposition universelle : la France renonce à sa candidature pour 2025
2 min de lecture

Exposition universelle : la France renonce à sa candidature pour 2025

Le Premier ministre Édouard Philippe a acté, dans une lettre adressée à des acteurs publics que s'est procuré "Le JDD", le retrait de la candidature française pour l'organisation de l'événement en 2025.

"Gilets jaunes" : Édouard Philippe veut tirer au sort des groupes de citoyens pour le "grand débat"
"Gilets jaunes" : Édouard Philippe veut tirer au sort des groupes de citoyens pour le "grand débat"
Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Exposition universelle : la France renonce à sa candidature pour 2025
00:56
Laure-Hélène de Vriendt
Journaliste

Paris n'accueillera pas l'Exposition universelle de 2025. Édouard Philippe a annoncé la nouvelle aux acteurs concernés ce samedi 20 janvier, selon une information du JDD, confirmée par RTL. "J'ai décidé de ne pas donner suite à la candidature de la France à l'Exposition universelle, qui sera retirée", a écrit le Premier ministre dans une lettre remise à Pascal Lamy, président du Groupe d'intérêt public Expofrance 2025, en charge de la candidature française.

En cause, des "faiblesses structurelles" du projet dans son volet économique. Édouard Philippe relève trois points pour justifier le retrait de la candidature française. "La poursuite de cette candidature ne saurait prospérer sans le recours à une garantie publique", affirme le Premier ministre. Par ailleurs, il estime trop court "le délai qui nous sépare de la visite de la commission d'enquête du Bureau International des Expositions".

Un manque de partenaires privés

La deuxième faiblesse tient dans "la marge d'aléas" du projet, qui "ne permet pas d'absorber certaines hypothèses de fréquentations défavorables". Expofrance 2025 part sur un nombre de visiteurs compris entre 35 et 40 millions de personnes, explique Le JDD, avec une fourchette haute de 60 millions de visiteurs. Mais si la fréquentation se calque sur celle de Milan en 2015, alors ce seraient 20 millions de personnes qui viendraient dans l'Hexagone pour l'Exposition universelle. Un nombre qui fait passer les recettes de 1,3 milliard à 455 millions d'euros.

Enfin, Édouard Philippe met en avant le manque de partenaires privés du projet. "L'association n'a pas établi qu'il existe des acteurs prêts à s'exposer significativement au risque commercial de l'exposition", écrit-il dans sa lettre. Avec le retrait de la candidature française, trois pays restent en compétition pour l'accueil de l'Exposition universelle : le Japon (Osaka), la Russie (Ekaterinburg) et l'Azerbaïdjan (Bakou). La décision finale sera rendue par le BIE en novembre 2018.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/