2 min de lecture Evry

Evry : un agent municipal suspendu pour un photomontage grimant Manuel Valls en Hitler

Le maire d'Evry a suspendu un animateur de sa ville qui avait diffusé des photomontages douteux du Premier ministre.

Manuel Valls, au congrès du Parti socialiste à La Rochelle le 30 août 2015
Manuel Valls, au congrès du Parti socialiste à La Rochelle le 30 août 2015 Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Les deux photomontages de cet animateur de la ville d'Evry n'ont pas vraiment été du goût du maire de ville. Francis Chouat, le maire (PS) de la commune de l'Essonne, a annoncé la suspension d'un employé municipal qui avait réalisé des photomontages dans lesquels Manuel Valls était notamment comparé à Adolf Hitler, en grimant le Premier ministre de la tristement célèbre moustache du "Führer" accompagné de la légende : "Bossez et fermez vos gueules !" Ces clichés avaient notamment été relayés sur Twitter par Stéphane Le Personnic, conseiller municipal d'opposition (LR) à la mairie d'Evry. Sur le réseau social, Francis Chouat a aussitôt annoncé sa volonté de saisir la justice.

Dans un deuxième montage du même auteur, une fausse question du Code de la route mettait à nouveau en scène le chef du gouvernement traversant devant une voiture, accompagnée des questions suivantes : "Manuel Valls traverse devant vous : a) je conserve mon allure, b) j’accélère, c) je marque l’arrêt sur sa tête et je fais patiner mes pneus, d) je stoppe et le castre avec un coupe-ongle, e) je le "quenellise" avec la bande blanche." "Ce n’est pas de l’humour, c’est un appel au meurtre", s'est indigné Francis Chouat dans Le Parisien, "Quant au Premier ministre en Hitler, cela dépasse l’entendement". L'élu a annoncé qu'il avait saisi le procureur de la République mais aussi le préfet de région et le préfet de l’Essonne.

L'auteur du photomontage a tenté de se dédouaner en expliquant que c'était "avant tout de l’humour" avant d'ajouter qu'il pouvait "comprendre que certains y voient une blague de mauvais goût". Le conseiller municipal Stéphane Le Personnic parle lui aussi d'une "blague potache de mauvais goût" et reproche au maire d'Evry de porter atteinte à la liberté d'expression. Il a toutefois pris soin de supprimer les photos en question de ses comptes publics sur les réseaux sociaux, quand le président départemental des Républicains et maire de Courcouronnes, Stéphane Beaudet, a tenu à prendre ses distances avec la polémique : "Notre rôle d’opposant est d’apporter une autre réponse politique, de critiquer, de se battre sur le terrain des idées".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Evry Manuel Valls Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants