1 min de lecture Le journal

Évasion fiscale : Patrick Balkany dénonce des "affabulations"

REPLAY INTÉGRAL – Patrick Balkany vient d'être mis en examen ce soir pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption". Le député-maire UMP de Levallois-Perret sort de son silence et dénonce des "affabulations". - Le journal de 19h, du 21 octobre 2014.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Évasion fiscale : Patrick Balkany dénonce des "affabulations" Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Maxence Lambrecq et La rédaction de RTL

Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), vient d'être mis en examen ce soir pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption". Les juges le soupçonnent d'avoir organisé un schéma "sophistiqué de fraude fiscale" avec des sociétés factices, des comptes à l'étranger et des propriétés qui n'ont jamais été déclarées comme celle de Saint-Martin aux Antilles.

Face à cette nouvelle accusation, l'élu UMP dénonce des "affabulations".

Paraît-il que j'aurais corrompu, oui, parce qu'on m'avait prêté un avion. C'est une grosse corruption ! Je leur ai dit que ça me paraissait des fariboles, des affabulations. Je n'ai pas de sociétés et je n'ai pas de compte à Singapour. D'ailleurs, personne ne dit que ces sociétés et ces comptes m'appartiennent. Tout ça, c'est des affabulations. Quand on n'a rien à se reprocher, on se sent bien.

Patrick Balkany, député-maire UMP de Levallois-Perret
Partager la citation

À écouter également dans ce journal

- Les enquêteurs russes mettent en cause la direction de l'aéroport de Vnukovo de Moscou, dans le crash qui a coûté la vie au PDG de Total Christophe de Margerie, et trois membres de l'équipage de l'avion.
- Manuel Valls dénonce les propos de Gérard Filoche, qui a qualifié Christophe de Margerie de "suceur de sang" et de "voleur". Le Premier ministre fait appel à la dignité et condamne "ceux qui ont des mots qui ne sont pas ceux que l'on peut prononcer à propos d'un homme qui vient de décéder".
- Quelque 39 socialistes "frondeurs" se sont abstenus mais les députés ont voté le volet recettes du projet de Budget 2015, par 266 voix contre 245. Arnaud Montebourg, Benoît Hamon et Delphine Batho étaient parmi les abstentionnistes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Le journal
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants