1 min de lecture Société

Espagne : pourquoi l'île des Faisans passe-t-elle sous administration française ?

ÉCLAIRAGE - Un "vice-roi" français s'est vu passer le pouvoir par le vice-roi espagnol sur l'île des Faisans, à la frontière franco-espagnole, dans le Pays Basque.

L'île des Faisans
L'île des Faisans Crédit : IROZ GAIZKA / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

C'est un petit îlot de quelque 6.000 mètres carrés, au milieu de la Bidassoa, frontière naturelle entre la France et l'Espagne, près de la commune française d'Hendaye. Ce samedi 1er août, l'île des Faisans passe d'administration espagnole sous administration française

En 1856, le traité de Bayonne (disponible ici en ligne) conclue entre Napoléon III et la "reine des Espagnes" Isabelle II précise la frontière entre l'Empire français d'une part et l'Espagne de l'autre. L'article 27 fixe que "l'île des Faisans, connue aussi sous le nom de l'île de la Conférence, à laquelle se rattachent tant de souvenirs historiques communs aux deux Nations, appartiendra indivis à la France et à l'Espagne.

Ainsi, l'île des Faisans est un condominium, c'est-à-dire un territoire où s'applique la souveraineté de plusieurs pays. Et fait propre à l'île des Faisans, chaque pays administre alternativement cet îlot, rapporte Mer et Marine : la France du 1er août au 31 janvier, l'Espagne du 1er février au 31 juillet. 

Les commandants de la marine de Bayonne, français, et celui de San Sebastian, espagnol, prennent alternativement le titre de "vice-roi" de l'île. Cet îlot rocheux est inhabité. On n'y trouve qu'une stèle, en mémoire du traité des Pyrénées en 1659.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Politique International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants