1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. ENQUÊTE RTL - Coronavirus : comment les antivax se procurent-ils un faux passe sanitaire ?
2 min de lecture

ENQUÊTE RTL - Coronavirus : comment les antivax se procurent-ils un faux passe sanitaire ?

Alors que la mobilisation des anti-vaccins ne rassemble plus que quelques milliers de manifestants en France, ces derniers s'organisent sur les réseaux sociaux pour produire ou se procurer un faux passe sanitaire.

ENQUÊTE RTL - Comment les antivax se procurent-ils un faux passe sanitaire ?
00:02:54
ENQUÊTE RTL - Comment les antivax se procurent-ils un faux passe sanitaire ?
00:02:54
Nicolas Burnens - édité par Romain Giraud

Le passe sanitaire est devenu indispensable pour ne pas être mis en ban de la société et le vaccin demeure aujourd'hui la meilleure solution pour se le procurer. Les tests anti-géniques et PCR étant devenus payants et valides seulement 24h au lieu de 48h, les antivax s'organisent notamment sur les réseaux sociaux pour s'en procurer et les plus déterminés d'entre eux profitent d'un trafic en pleine expansion, les vendeurs se comptent par dizaines.

Il suffit de quelques clics sur les réseaux pour trouver une annonce, un numéro à appeler sur Telegram, une messagerie cryptée :"Allô, bonjour Monsieur, ça va ? Ça va et vous ? Le passe, vous le voulez de suite ?" Le vendeur est d'accord pour être enregistré. Il explique la procédure :"J'aurai juste besoin de votre prénom, nom (...) je vous l'enverrai, il faudra le tester sur l'application tous anti-covid". La qualité est garantie par le vendeur sur la fiabilité de son passe sanitaire :"Je collabore avec des médecins, il n'y a pas de soucis". 

Les conditions n'inspirent pas confiance et pourtant, plus de 41.000 faux certificats de vaccination circulent en France, selon l'Assurance Maladie, utilisés ou recherchés par les antivax. 

Par exemple, Sandrine, 47 ans, est policière dans le Pas-de-Calais. Son fils de 16 ans est atteint d'un cancer et son suivi à l'hôpital est stoppé car elle n'est pas vaccinée. Depuis plusieurs mois, elle tente de se procurer un faux certificat, auprès d'un médecin, prêt à être payé, sans succès jusque-là : "Ils ont renforcé le protocole de sécurité pour faire les passes, on m'a dit que ce n'était pas possible (...). Peut-être qu'un jour le passe sanitaire sera supprimé et que je pourrai reprendre le suivi", a-t-elle confié. 

Plusieurs tentatives de piratage

À écouter aussi

Dans ce marché très lucratif, certains faussaires vont jusqu'à tenter de pirater les identifiants du personnel soignant. Depuis cet été, le médecin parisien Jimmy Mohamed est victime de tentatives de piratage. Comme tous les professionnels de santé, il valide les passes sanitaires sur son compte Ameli.

C'est par cette méthode que près de 3.000 faux certificats ont été délivrés en septembre dernier lorsque des hackers se sont infiltrés dans le système informatique d'une pharmacie à Angers. Près de 400 enquêtes ont été ouvertes en France pour tenter de démanteler ses réseaux.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/