12 min de lecture Fête nationale

14 juillet : François Hollande "souhaite" à terme l'établissement d'un "gouvernement de la zone euro"

MINUTE PAR MINUTE - En ce jour de fête nationale, le traditionnel défilé militaire prend place sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. Le président de la République s'est exprimé à 13h15.

François Hollande sur France 2
François Hollande sur France 2 Crédit : Capture d'écran / France 2
James Abbott
James Abbott

La France célèbre sa fête nationale, ce mardi 14 juillet. Comme chaque année, les troupes de l'armée française, qui défileront sur l'avenue des Champs-Élysées accompagnées par des forces du ministère de l'Intérieur, seront mises à l'honneur. Le président de la République sera interviewé depuis le Palais de l'Élysée à partir de 13h15.

14h01 - C'est la fin de cette interview. Merci de l'avoir suivie en notre compagnie. Retrouvez le direct de l'antenne ici.

14h00 - "Manuel Valls a vocation à rester Premier ministre jusqu'à la fin du quinquennat."

13h59 - Concernant d'éventuels changements au sein du gouvernement, François Hollande laisse la porte ouverte : "Ceux qui veulent venir travailler sont les bienvenus."

13h57 - Interrogé sur une éventuelle candidature à l'élection présidentielle de 2017, François Hollande estime que ce n'est pas le moment d'en parler."Je ne vais pas annoncer quelque candidature que ce soit. Je serai jugé sur mes résultats, s'il n'y a pas de baisse du chômage je ne serai pas candidat, je l'ai déjà dit."

13h55 - "On arrivera à 14 milliards d'euros d'économies".

13h55 - "Pour notre économie, pour notre cohésion, nous allons continuer à créer des postes de professeurs."

13h53 - "Les baisses d'impôts vont continuer en fonction des capacités de notre économie. Il faut des économies, et de la croissance."

13h51 - "J'ai toujours fait les choix les plus audacieux, mais les plus protecteurs pour nos entreprises."

13h49 - "Il y a toujours un moment où on est dans l'attente de mesures de plus. Il y aura une nouvelle loi sur l'activité qui pourra être générée par le numérique."

13h47 - "Si on veut créer de l'emploi il faut créer un peu plus de croissance. Elle est là, mais encore trop faible. La loi sur la croissance a été votée au bout de huit mois, ce qui est beaucoup trop long."

13h45 - "Il y a une âme française".

13h43 - "Si la France n'est pas forte sur le plan économique comment pourra-t-elle cette idée commune de la paix et de la liberté ?"

13h41 - "Ce que cherche ce groupe c'est de nous diviser. Il faut montrer que nous sommes unis."

13h38 - "Nous sommes face à des groupes qui veulent mettre en cause toutes les civilisations. Les premières sont des victimes musulmanes en Irak et en Syrie."

13h35 - "La France a hélas toujours connu des actes terroristes venant de l'extérieur, là c'est différent. Nous devons avoir un travail extrêmement précis."

13h33 - François Hollande est interrogé concernant d'éventuelles failles dans le domaine du renseignement anti-terroriste. "Depuis que je suis le chef de l'État des moyens budgétaires et en personnel supplémentaires ont été apportés. Nous sommes mobilisés, et les Français ne doivent pas avoir le moindre doute sur cela."

13h31 - "L'Iran n'aura pas accès à l'arme nucléaire."

13h29 - François Hollande est maintenant interrogé sur l'accord concernant le nucléaire iranien. "C'est un accord très important qui a été signé cette nuit, un aboutissement. Le monde avance. Cela fait douze ans qu'il y avait des négociations."

13h27 - Concernant la sortie de la zone euro : "Il faut que nous soyons plus forts. À terme je souhaite aussi qu'il y ait un gouvernement de la zone euro."

13h25 - "Sans le couple franco allemand il n'y aurait pas eu d'accord. La France et l'Allemagne étaient unis."

13h23 - Le président de la République souligne que le couple franco-allemand ne sort pas affaibli des négociations avec la Grèce.

13h20 - "Angela Merkel a compris qu'il fallait être au rendez-vous de l'Europe. Et Alexis Tsipras a été courageux. Il se bat."

François Hollande sur France 2 mardi 14 juillet 2015
François Hollande sur France 2 mardi 14 juillet 2015 Crédit : Capture d'écran / France 2
À lire aussi
Des spectateurs regardant un feu d'artifice (illustration) 14 juillet
Gironde : neuf personnes légèrement blessées lors d'un feu d'artifice

13h18 - "C'est la Grèce qui a proposé des réformes, car il lui a été demandé de faire des réformes importantes. Je n'accepte pas que la Grèce soit humiliée. Et la France y veille en particulier. Il n'était pas question d'humilier un peuple."

13h16 - "Je ne dis pas que c'est la France qui a gagné, c'est l'Europe qui a gagné et la France y a joué son rôle."

13h15 - François Hollande est dans un premier temps interrogé sur la Grèce et l'accord qui a été trouvé lundi avec la zone euro. "Ce qui a été obtenu c'est que la Grèce reste dans la zone euro".

13h14 - L'interview du Président débute. Suivez-là en direct sur notre antenne ici. 

13h10 - Notre reporter Brice Dugénie raconte son expérience à bord d'un mirage 2000 passé au dessus de l'avenue des Champs-Élysées.

>
14 juillet : notre reporter raconte son expérience à bord du Mirage 2000 Crédit Image : Kervin Portelli | Crédit Média : Brice Dugénie | Durée : | Date :

13h00 - L'interview du président de la République débutera aux alentours de 13h15.

12h25 - La cérémonie militaire est maintenant terminée.

12h19 - Après avoir serré quelques mains aux spectateurs au bord du cortège, il reviendra ensuite au Palais de l'Élysée où il sera interviewé à 13 heures.

12h15 - Le président de la République prend maintenant le temps de saluer des soldats blessés lors de leurs missions ainsi que leurs familles.

12h10 - Vous pouvez retrouver ici un diaporama des meilleures images de ce défilé militaire du 14 juillet.

12h06 - François Hollande salue maintenant des jeunes du service civique. Une jeune fille, visiblement émue, demande au président : "Est-ce que je peux me permettre de vous faire la bise ?".


12h04 - Le président de la République descend de la tribune vient saluer le général Charpentier et les troupes portant les drapeaux Européen, Mexicain et Français.

12h02 - Les six parachutistes ont atterri avec précision quelques dizaines de mètres devant la tribune présidentielle.

11h58 - Six parachutistes sautent au dessus de Paris. Ce qui fait très envie à certains internautes qui n'ont pas le vertige.

11h55 - Les corps militaires se féminisent. Il y a 10% de femmes au sein du régiment de la cavalerie de la Garde républicaine.

11h53 - Place maintenant à la fanfare de la cavalerie de la Garde républicaine qui descend les Champs-Élysées au trot monté. Ils doivent faire très attention à ne pas glisser en raison des pavés.

11h50 - Fin du défilé des engins motorisés.

11h48 - De nombreuses forces défilent, mais un nombre équivalent de troupes protègent le défilé et les spectateurs comme l'expliquait le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ce mardi matin sur RTL. 

11h45 - Les chars d'assaut descendent les Champs-Élysées. Dans la tribune présidentielle, François Hollande donnait quelques indications à son homologue mexicain assis à sa droite lors du passage des hélicoptères.

François Hollande et son homologue mexicain Peña Nieto le 14 juillet 2015 à Paris.
François Hollande et son homologue mexicain Peña Nieto le 14 juillet 2015 à Paris. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP

11h42 - Après les hélicoptères, place maintenant aux troupes motorisées.


11h39 - Des modèles "Gazelle", "Tigre", "Cougar", "Caïman", "Caracal", "Puma", "Fennec", "Panther" et "Dauphin" sont passés dans le ciel parisien.


11h37 - Plus tôt dans le défilé, les avions survolaient l'espace aérien à 1.000 pieds (305 mètres). Les hélicoptères sont quant à eux plus proches de la foule à 400 pieds soit 120 mètres d'altitude.


11h36 - Le défilé aérien reprend maintenant. C'est dorénavant les hélicoptères qui passent au dessus de la tribune présidentielles.


11h34

11h32 - 150 nationalités sont représentés au sein de la Légion étrangère qui marche actuellement dans un pas plus lent que les autres troupes.

11h30 - Les sapeurs pompiers de la zone de défense de Paris. Les pompiers effectueraient une intervention toutes les sept minutes en France en moyenne.

11h28 - Les écoles nationales de police sont maintenant en train de descendre l'avenue des Champs-Élysées.

11h26 - C'est maintenant le détachement Ebola, venu en aide dans des missions "dangereuses" selon le général Charpentier, sont mises à l'honneur.


11h23

Les troupes terrestres lors du défilé militaire du 14 juillet 2015
Les troupes terrestres lors du défilé militaire du 14 juillet 2015 Crédit : AFP

11h19 - Le défilé a été raccourci de 15 minutes par rapport à l'année dernière.

11h17 - Le 27e bataillon de chasseurs alpins défile avec ses fameuses "tartes" sur la tête.

11h15 - Au tour de la Garde républicaine de se présenter devant la tribune présidentielle.

11h12 - La météo est correcte à Paris, alors qu'un risque d'averses légères était un temps annoncé. Certains feux d'artifice ont en revanche été annulé en raison de la sécheresse.

11h09 - L'ensemble des écoles militaires continue de défiler devant la tribune.

11h06 - Une vidéo du passage impressionnant des douze "Alphajet" en formation croix de Lorraine.

11h04 - L'école des officiers de la gendarmerie nationale défile maintenant. L'école spéciale militaire de Saint-Cyr est juste derrière.

10h58 - Place aux forces françaises de réaction aux attentats du ministère de l'Intérieur avec la BRI, le Raid et le GIGN. "C'est tout à fait exceptionnel, ça ne s'était jamais vu, expliquait le général Charpentier à RTL. Ils sont mis à l'honneur en ouverture de cette cérémonie militaire, à leur juste place dans la considération que la nation doit à ses hommes."


10h56 - Début du défilé terrestre avec les troupes mexicaines invitées d'honneur de ce défilé 2015. Ils sont accompagnés par des faucons.


10h54 - Dernier avion à passer au dessus des Champs-Élysées, un Airbus A340 / ET 3/60 "Esterel" du transport stratégique utilisé à des fins humanitaires.

10h51 - Notre reporter Brice Dugénie est à bord d'un Mirage 2000 au dessus du ciel de Paris.


10h48 - Les avions sont applaudis par la foule et par le président de la République à leur passage. Voici le programme détaillé du passage des avions. 

Les appareils du défilé aérien de l'armée de l'air
Les appareils du défilé aérien de l'armée de l'air Crédit : Capture CP armée de l'air

10h45 - C'est parti ! Les douze Alphajet en formation croix de Lorraine, une première, sont passés au dessus de la tribune officielle avec une traînée de fumée bleu-blanc-rouge.

10h44Vous pouvez écouter RTL pour entendre en direct le passage de notre reporter Brice Dugénie à bord d'un Mirage 2000.


10h40 - Premier corps à ouvrir le défilé, l'armée de l'air survolera le ciel dans quelques instants. Le défilé aérien est commandé par le général de division aérienne Jean-Christophe Zimmermman.

10h37 - La Marseillaise est chantée par le chœur de l'armée.


10h33 - Une croix de Lorraine est formée par les hommes du régiment marin de Toulon.

Animation d'ouverture du défilé militaire
Animation d'ouverture du défilé militaire Crédit : Capture d'écran France 2

10h30 - Tout le monde est en place. Début de l'animation d'ouverture de ce défilé militaire.

10h29 - François Hollande à salué Enrique Peña Nieto, le président du Mexique, pays invité d'honneur de ce défilé 2015.

10h24 - Le président de la République a fini de parcourir les 1,9 kilomètres de l'avenue des Champs-Élysées et va prendre place en tribune officielle.

10h18 - "Face à ces agressions, à ces menaces, notre pays doit refuser la division parce que c'est ce que cherchent les terroristes", a lancé le chef de l'État lundi soir en appelant les Français à rester unis face au terrorisme.

10h12 - Après une revue des troupes, le Président commence à descendre l'avenue des Champs-Élysées à bord d'un véhicule de l'armée de terre escorté par la Garde républicaine à cheval.

10h09 - Le président de la République est arrivé place de l'Étoile en haut des Champs-Élysées, accueil par le général d’armée Pierre de Villiers, chef d'état-major des armées, et le général de corps d'armée Hervé Charpentier, gouverneur militaire de Paris.

10h04 - Les premiers avions de chasse décollent de la base aérienne d'Évreux. Ils passeront au dessus de Paris aux alentours de 10h40.

10h00 - Écoutez notre reporter qui s'apprête à monter dans un avion de chasse Mirage 2000.

>
Notre reporter en plein préparatifs d'envol à bord d'un mirage 2000 Crédit Média : Brice Dugénie | Durée : | Date :

9h59 - Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, confiait ce mardi matin sur RTL. que la menace terroriste était "permanente" et que 25.000 soldats assurent notre sécurité à l'intérieur ou à l'extérieur.

9h55 - Les chars et troupes de l'armée de terre sont prête à descendre vers la place de la Concorde en bas des Champs-Élysées.

9h50 - Avant de monter en tribune officielle, Manuel Valls a déclaré au micro de France 2 que "plus que jamais" les forces armées étaient "le ciment de la nation". "J'ai toujours considéré que les forces de l'ordre étaient populaires, confie le Premier ministre. Mais depuis début janvier, les Français sont solidaires de tous ceux qui nous protègent".

9h41 - Particularité du défilé de cette année, les troupes du Raid, de la BRI et du GIGN intervenues à Dammartin-en-Goële et à l'Hyper Cacher de Vincennes, défileront également dans Paris aux côtés des militaires. "C'est tout à fait exceptionnel, ça ne s'était jamais vu, explique le général Charpentier à RTL. Ils sont mis à l'honneur en ouverture de cette cérémonie militaire, à leur juste place dans la considération que la nation doit à ses hommes."

9h33 - Le traditionnel défilé militaire du 14 juillet s'ouvrira avec le ballet des avions dans le ciel parisien aux alentours de 10h30. RTL a participé à la répétition générale à bord d'un Mirage 2000.

Au cœur d'un mirage 2000, lors des répétitions du défilé du 14 juillet
Au cœur d'un mirage 2000, lors des répétitions du défilé du 14 juillet Crédit : BRICE DUGÉNIE

9h29 - La foule est déjà nombreuse sur les abords des Champs-Élysées alors que les troupes effectuent leurs derniers réglages.

9h22Le nombre d'hommes et d'engins est en baisse pour le défilé du 14 juillet 2015. Au total, ce sont 3.501 hommes (289 de moins qu'au défilé de 204), 208 véhicules (77 de moins) et 86 avions ou hélicoptères (4 de moins) qui défileront sur l'avenue des Champs-Élysées.

9h00 - Ce défilé s'ouvrira officiellement à 10h30 après la descente des Champs-Élysées du président de la République. Après l'animation d'ouverture, l'armée de l'air lancera à 10h40 le défilé des troupes aériennes avec 12 "Alphajet". L'armée de terre défilera à pied à partir de 10h54, avant les troupes motorisées à 11h36 et les troupes montées à 11h45. Après ce défilé militaire sous le thème de l'"Ordre national de la libération", François Hollande s'exprimera à 13 heures. Place ensuite aux festivités avec le traditionnel feu d'artifice qui sera tiré à 23 heures sur le Champ de Mars le soir sous la Tour Eiffel.
> Découvrez le programme complet de la journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fête nationale 14 juillet Armée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779093464
14 juillet : François Hollande "souhaite" à terme l'établissement d'un "gouvernement de la zone euro"
14 juillet : François Hollande "souhaite" à terme l'établissement d'un "gouvernement de la zone euro"
MINUTE PAR MINUTE - En ce jour de fête nationale, le traditionnel défilé militaire prend place sur l'avenue des Champs-Élysées à Paris. Le président de la République s'est exprimé à 13h15.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-14-juillet-suivez-les-celebrations-de-la-fete-nationale-7779093464
2015-07-14 09:22:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XWKEHGts1NpYqHMqwXZAHg/330v220-2/online/image/2015/0714/7779095195_francois-hollande-sur-france-2.jpg