1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Emploi : Manuel Valls ne veut pas toucher au CDI
2 min de lecture

Emploi : Manuel Valls ne veut pas toucher au CDI

Réagissant aux propositions de Pierre Gattaz, Manuel Valls a assuré ce mardi 31 mars que la remise en cause du CDI n'était pas au programme.

Manuel Valls quittant l'Élysée, le 4 avril 2014 (archives).
Manuel Valls quittant l'Élysée, le 4 avril 2014 (archives).
Crédit : FRED DUFOUR / AFP
micro generique
La rédaction numérique de RTL
Journaliste

Manuel Valls a assuré, ce mardi 31 mars, qu'il n'entendait pas remettre en cause le contrat de travail à durée indéterminée (CDI).

"La remise en cause du CDI n'est pas dans les projets du gouvernement, ce n'est pas parce que le Medef fait un certain nombre de propositions que nous allons les prendre", a déclaré le Premier ministre sur BFMTV et RMC. Le chef de gouvernement avait réaffirmé plus tôt sa volonté de "tout faire pour faciliter l'embauche des PME-PMI". 

Ce n'est pas parce que le Medef fait un certain nombre de propositions que nous allons les prendre.

Manuel Valls

"Au mois de juin, je réunis une conférence avec l'ensemble des partenaires sociaux pour notamment traiter de la question du marché du travail", a rappelé Manuel Valls. Veut-il le réformer ? "Attention aux grands mots", a mis en garde le Premier ministre, car "les Français sont à la fois favorables aux réformes mais parfois ils ont le sentiment que ce mot veut dire qu'on va leur enlever quelque chose de leur poche".

La réforme pour permettre aux PME-PMI d'embaucher rapidement, cela, oui.

Manuel Valls

"La réforme pour permettre aux PME-PMI d'embaucher rapidement, cela, oui", a-t-il dit. Il écoute les entrepreneurs qui expriment leur "peur de l'embauche. Il faut lever le frein de cette peur". Mais "il ne faut pas le faire au détriment de notre droit social".

Le patronat rappelé à l'ordre

À lire aussi

"Est-ce que c'est un contrat de travail spécifique?" a-t-il interrogé, "je veux en discuter avec tous les partenaires sociaux", a-t-il affirmé. En attendant, "rendez-vous au mois de juin. Le gouvernement aura l'occasion de faire un certain nombre de propositions mais sans démagogie, sans se précipiter", a-t-il dit. 

Je demande aussi au patronat cette fois-ci d'être au rendez-vous de l'emploi

Manuel Valls

"En demandant aussi à chacun de prendre ses responsabilités", a insisté Manuel Valls. "Parce que quand on met sur la table 40 milliards d'euros pour soutenir les entreprises, et que je constate que les accords par branche n'avancent pas suffisamment, je demande aussi au patronat cette fois-ci d'être au rendez-vous de l'emploi".

Le Medef, pour qui il faut aller "beaucoup plus loin" pour réformer le marché du travail, a proposé de faciliter les licenciements des salariés en CDI, dans un document transmis aux syndicats en amont de la conférence-bilan de la réforme de 2013 vendredi.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/