1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Emploi : "J'offre un poste et je ne trouve personne", appelle un restaurateur
1 min de lecture

Emploi : "J'offre un poste et je ne trouve personne", appelle un restaurateur

François Gagnaire, restaurateur parisien, a été contraint de fermer son établissement mercredi 8 et jeudi 9 septembre, faute de personnel. Depuis un mois, il n'arrive pas à recruter.

Un restaurant vide (illustration)
Un restaurant vide (illustration)
Crédit : VALERIE MACON / AFP
Un restaurateur parisien ferme son établissement certains jours, faute de personnel
05:45
Charlotte Diry

"J'offre un poste uniquement du matin, de 9 heures 30 à 16 heures 30, du mardi au samedi, 1 700 euros net, je ne trouve personne", ce sont les mots de François Gagnaire, restaurateur parisien au micro de RTL. 

Ce professionnel a été contraint de fermer son établissement mercredi 8 et jeudi 9 septembre, afin de soulager son équipe. La raison, il cherche à recruter, mais les candidatures ne se bousculent pas. Depuis un mois, ce restaurateur a vu seulement trois candidats. 

Une situation, qui selon François Gagnaire, n'est pas nouvelle dans ce domaine : "Le problème, c'est que notre métier, la restauration, a toujours été tendue. Ce n'est pas d'aujourd'hui et avant le Covid, c'était déjà tendu." Le problème désormais, c'est que de plus en plus de professions sont touchées : "Mais ce qui ne me rassure pas du tout, c'est que toutes les professions aujourd'hui recherchent." affirme-t-il. 

Il faut que les gens se trouvent

Dominique Carlac'h, vice présidente du MEDEF

Invité de RTL Midi, Dominique Carlac'h vice présidente du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France) a tenté de répondre au cas de François Gagnaire. "Le cas très concret de François Gagnaire, il est représentatif de cas très concrets dans d'autres secteurs, comme il l'a dit. Aujourd'hui, un million d'emplois sont à pourvoir. Plein de chefs d'entreprises cherchent des talents, cherchent à assumer et poursuivre leur activité." explique-t-elle. 

À écouter aussi

Un des problèmes concernant la situation du restaurateur parisien, c'est qu'"Il faut que les gens se trouvent." selon Dominique Carlac'h. Actuellement, entre l'offre et la demande, les personnes n'arrivent pas à se retrouver. Même si Pôle Emploi a déjà beaucoup évolué sur ce sujet, la vice présidente du MEDEF pense qu'il faudrait davantage travailler avec Pôle Emploi afin "d'améliorer cette capacité pour que les candidats rencontrent les entreprises."

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/