1 min de lecture Société

Emploi : "Il faut démocratiser les recrutements", dit Martin Hirsch sur RTL

INVITÉ RTL - Le directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris est présent sur le campus de l'Engagement où 300 jeunes se sont réunis dans le Vercors avec les représentants de 150 entreprises. L'objectif : faire se rencontrer des profils diversifiés.

fallait l'inviter- L'Entretien du jour Thomas Sotto
>
L'Entretien du jour du 02 juillet 2019 Crédit Image : Fanny Bonjean / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Esther Serrajordia

En créant l'Institut de l'engagement, en 2012, Martin Hirsch souhaitait aider des volontaires qui avaient effectué un service civique à consolider leurs qualités acquises durant leur expérience associative. 

Chaque été a donc lieu le Campus de l'engagement. Cette année, il se déroule du 1er au 3 juillet et réunit 300 lauréats de l'Institut et les représentants de 150 entreprises (Danone, BNP, TOTAL...). "Ils réfléchissent à des sujets comme le réchauffement climatique, le chômage ou l'intelligence artificielle ensembles et ils proposent des solutions", déclare Martin Hirsch. "Il est important de pouvoir montrer qu'on peut intégrer sur les réflexions des grands sujets de société des personnes qui n'ont pas du tout le même parcours", ajoute-t-il. 

En effet, les jeunes lauréats n'ont pour la plupart pas fait de classes préparatoires et de grandes écoles. Certains viennent de quartiers difficiles. "Cela permet aux entreprises de reconnaître d'autres compétences que celles auxquelles on pense généralement, de démocratiser leur recrutement", affirme le fondateur du Service Civique. 

Grève dans les hôpitaux

Pour certains de ces jeunes, "il y a même des emplois à la clefs", conclut-il. Martin Hirsch est également directeur général de l'AP-HP (Assistance publique-Hôpitaux de Paris) et a commenté les mouvements de grèves des hôpitaux. Ce mardi 2 juillet, certains urgentistes se sont injectés de l'insuline, qui peut être mortelle, pour faire pression sur le gouvernement.

À lire aussi
Des baleines (illustration) environnement
Climat : pourquoi le chant des baleines a-t-il changé ?

Pour le directeur, "se mettre en danger soi-même n'est pas nécessaire pour être entendu". "Nous n'avons pas cessé de négocier, de discuter et d'essayer de construire des solutions ensembles" affirme-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Entreprises Emploi
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants