1 min de lecture Société

Education : faut-il imposer des prérequis à l'université ?

REPLAY - Édouard Philippe a confirmé lors de son allocution devant le Palais Bourbon sa volonté d'instaurer des prérequis à l'université.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi iTunes RSS
>
Faut-il imposer des prérequis à l'université ? Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Amélie James
Amélie James

Dans son programme, Emmanuel Macron propose d'instaurer des prérequis à l'entrée des formations universitaires. Dans son discours de politique générale, Edouard Philippe a confirmé cet engagement censé "garantir une meilleure transition de l’enseignement secondaire vers le supérieur" et ainsi "enrayer la sélection par l’échec". 

Si dans le milieu scolaire, des directeurs d'établissements félicitent cette annonce qui devrait en partie permettre de désengorger des amphis surchargés, d'autres s'insurgent et parlent de "sélection déguisée". Selon Lilâ Le Bas, présidente de l'UNEF, cette mesure n'est autre qu'un moyen d'"empêcher des jeunes à accéder à l'enseignement supérieur". 

À l'inverse, selon Frédéric Dardel, président de l'université Paris Descartes, ces prérequis sont "nécessaires".
"La capacité d'accueil est saturée. On a, dans nos filières, un très grand nombre d'étudiants dont le niveau est très hétérogène. Un certain nombre n'a pas les armes pour réussir dans la filière dans laquelle ils ont été orientés", explique le président. 

À titre d'exemple, il explique qu'au sein de la filière médecine de son université, seuls des élèves de Terminale S ont réussi le concours à la fin de leur année universitaire. Preuve selon lui que les autres n'ont "pas les armes" pour aller au bout de cette année réputée pour être particulièrement difficile

À lire aussi
mer
Gironde : à la découverte des derniers gardiens de phare, à Cordouan

Lilâ Le Bas et Frédéric Dardel s'accordent cependant pour dire que des dispositifs doivent être mis en place pour permettre à ces nouveaux bacheliers d'accéder aux études supérieures qu'ils ont choisi. Lilâ Le Bas propose une adaptation de l'enseignement secondaire. Frédéric Dardel parle lui de "remise à niveau" à l'entrée de l'université. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Éducation nationale Réformes
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants