1 min de lecture Éducation nationale

Éducation : "Enfin un ministre qui ne souhaite pas avoir sa loi", se réjouit la Peep

INVITÉE RTL - Valérie Marty, présidente de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public, est "rassurée" après le discours de Jean-Michel Blanquer.

Bernard Poirette L'invité RTL du week-end Bernard Poirette
>
Éducation : "Enfin un ministre qui ne souhaite pas avoir sa loi", se réjouit la Peep Crédit Image : AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
109127536140888961261
Ludovic Galtier
et Bernard Poirette

Dix jours après sa prise de fonction rue de Grenelle, Jean-Michel Blanquer a présenté aux parents d'élèves de la Peep (Parents d'élèves de l'enseignement public) sa stratégie pour améliorer l'efficacité de l'Éducation nationale. Et l'ancien directeur de l'école de commerce Essec ne souhaite pas tout bouleverser avec une nouvelle loi. Un discours séduisant, selon Valérie Marty, présidente de la Peep. "Enfin un ministre qui ne souhaite pas avoir sa grande loi. (Cela) montre la lucidité avec laquelle il aborde son ministère. Nous sommes rassurés, puisque nous avons eu la grande loi de refondation de l'école en 2013. Tout rechanger n'est pas bon pour un système comme le nôtre."

À la rentrée prochaine, les classes de CP et de CE1 des établissements prioritaires compteront un maximum de 12 élèves. "Il m'est difficile de savoir si c'est techniquement possible", note Valérie Marty. "C'est souhaitable et ça va dans le bon sens (...) Il y a une prise de conscience de cette difficulté qu'il y a dans ces secteurs-là." Parmi les priorités du ministère de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer plaide aussi pour que les élèves fassent leurs devoirs scolaires à l'école et non plus à la maison. "Je dirai qu'il est évident que toutes les familles n'ont pas les mêmes dispositions et ne peuvent pas accompagner de la même manière les élèves. (Leur) permettre de faire (leurs) devoirs accompagnés par une assistance à l'école est une bonne chose."

Valérie Marty confirme la volonté du ministre de faire de la maîtrise du langage une priorité. "On ne peut plus se satisfaire que 45% des élèves arrivent en classe de 6e sans maîtriser le français, l'oral, l'écrit et même la numération, donc il est important de revenir à des choses plus fondamentales et passer plus de temps sur ces enseignements."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer Rythmes scolaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788724675
Éducation : "Enfin un ministre qui ne souhaite pas avoir sa loi", se réjouit la Peep
Éducation : "Enfin un ministre qui ne souhaite pas avoir sa loi", se réjouit la Peep
INVITÉE RTL - Valérie Marty, présidente de la Fédération des parents d'élèves de l'enseignement public, est "rassurée" après le discours de Jean-Michel Blanquer.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/education-enfin-un-ministre-qui-ne-souhaite-pas-avoir-sa-loi-se-rejouit-la-peep-7788724675
2017-05-27 08:55:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/nj5GM_gvh-zzSdn0IWY7SQ/330v220-2/online/image/2015/1104/7780365031_pour-plus-d-un-tiers-des-parents-les-devoirs-sont-une-source-de-stress-et-de-dispute.jpg