1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. ÉDITO - "En passant du pétrole à l'électricité, nous allons passer d'une sujétion à une autre", dit Lenglet
2 min de lecture

ÉDITO - "En passant du pétrole à l'électricité, nous allons passer d'une sujétion à une autre", dit Lenglet

François Lenglet assure que la demande de lithium va exploser avec l'interdiction des voitures à essence en 2035.

Une centrale nucléaire (illustration)
Une centrale nucléaire (illustration)
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
LENGLET-CO - "En passant du pétrole à l'électricité, nous allons passer d'une sujétion à une autre", pour François Lenglet
00:03:22
"En passant du pétrole à l'électricité, nous allons passer d'une sujétion à une autre", pour Lenglet
00:03:22
François Lenglet - édité par Baptiste Marin

L'économie décarbonée, sans hydrocarbures, va permettre de restaurer notre souveraineté énergétique, c'est-à-dire de ne plus faire des ronds de jambes à tel ou tel prince arabe ou dictateur. Mais cette prévision est complètement fausse. En passant du pétrole à l'électricité, nous allons passer d'une sujétion à une autre

Pour que le nucléaire fonctionne, il lui faut du combustible, l'uranium. Il est introuvable sous le pavé des villes françaises. Il faut l'importer du Niger et du Kazakhstan, voire de Russie. En ce moment même, en pleine guerre, les Français continuent d'acheter de l'uranium retraité à Rosatom, une société russe.

Les Américains font la même chose pour leurs propres réacteurs. Et quand bien même vous vous passeriez du nucléaire en faisant de l’électricité solaire ou éolienne, il faut des métaux stratégiques pour faire les batteries, comme le nickel, le cobalt ou le lithium. 

Ces ressources sont-elles accessibles ?

Pour le cobalt, 50% des réserves se trouvent dans un seul pays, la République démocratique du Congo. Pour le lithium, 90% de la production provient de trois pays seulement, l'Australie, la Chine et le Chili. Et 60% de la production mondiale est raffinée en Chine.

À lire aussi

Sachant qu'une voiture électrique contient environ 10 kilos de lithium. La demande va littéralement exploser avec l'interdiction des voitures à essence en 2035. Les cours de lithium ont déjà été multipliés par 5 en un an. Et l'Union européenne vient de décider de constituer des stocks stratégiques. 

Comment sécuriser les approvisionnements pour les années à venir ?

Eramet, une société minière française, entreprise familiale, exploite du nickel en Nouvelle-Calédonie. Le minerai y est très abondant, mais l’organisation et la productivité locales sont désastreuses. Eramet opère aussi un autre gisement, de nickel-cobalt.

Ce gisement est l'un des plus grands du monde, en Indonésie, et Eramet l'exploite en partenariat avec un associé chinois. Les deux sont aussi partenaires pour un gros projet autour du lithium en Argentine. La construction de l'usine a débuté en juin, les premières tonnes de métal sont attendues pour janvier 2024. 

La France et l'Europe cherchent le minerai

Et si le territoire français avait du minerai ? Imérys, l'autre entreprise minière française, a commencé des explorations dans le département de l'Ailier, tout en étant assez prudent sur les perspectives. Eramet a produit quelques kilos à partir d'eaux géothermales de Strasbourg à travers un projet-pilote. 

Les initiatives se multiplient en Europe. En Finlande, en Autriche, en Serbie, en Espagne, au Portugal ou en République tchèque, les groupes miniers s'affairent autour de gisements potentiels. Mais ils n'ont pas la taille de ceux d'Asie ou d'Amérique du Sud. Les projets industriels doivent aussi être acceptés par les populations locales. Tout le monde est d'accord pour rouler en véhicule électrique, un peu moins si le retour de la mine se fait dans son jardin. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.