2 min de lecture Justice française

Disparues de Perpignan : Tatiana la dernière énigme

La dernière énigme de l’affaire des disparues de Perpignan, Tatiana Andujar, une lycéenne de 17 ans, disparue le 24 septembre 1995...

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
Disparues de Perpignan : Tatiana la dernière énigme Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

A la Une ce soir, en partenariat avec Le Parisien/Aujourd’hui en France, la dernière énigme de l’affaire des disparues de Perpignan. Le dimanche 24 septembre 1995, Tatiana Andujar, une lycéenne de 17 ans, arrive en gare de Perpignan par le train de 19h30 après avoir passé le week-end avec des amis à Toulouse. Elle téléphone à ses parents depuis une cabine téléphonique pour leur dire qu’elle rentrait à la maison. On pense qu’elle avait décidé de faire ce dernier trajet en auto-stop. Elle n’est jamais arrivée à destination, comme si elle s’était volatilisée. Depuis 24 ans, plus rien. Aucun signe de vie, pas de corps retrouvé. Peu ou pas de piste à suivre pour les enquêteurs de la Police Judiciaire, qui ont accompli pourtant un travail colossal depuis près d’un quart de siècle dans l’espoir d’aboutir à la vérité.


En 2001, les policiers du SRPJ de Montpellier identifient l’assassin de l’une des 3 jeunes victimes, Fatima Idrahou. L’auteur de ce meurtre Marc Delpech, est soupçonné d’avoir également enlevé et tué Tatiana Andujar, car on a retrouvé chez lui un dossier de presse concernant la disparition de la lycéenne ainsi qu’une ébauche de roman intitulé Tatiana. Mais aucune preuve de sa culpabilité n’est venue confirmer cette hypothèse…


Lenquête sur les deux autres meurtres de jeunes femmes aboutit en octobre 2014, après 18 ans de mystère, à l’arrestation d’un homme, Jacques Rançon, confondu par son ADN dans le viol et le meurtre de Moktaria Chaïb.  Il avoue ensuite le viol et le meurtre de Marie-Hélène Gonzalès, puis deux autres tentatives de viol. Il a été condamné pour ces faits, en 2018, à la réclusion criminelle à perpétuité Il n’a pas fait appel de ce verdict.


Jacques Rançon n’a pas été mis en cause dans la disparition de Tatiana, car, à l’époque il était incarcéré depuis 3 ans pour une autre affaire et n’avait pas bénéficié de permission de sortie.

À lire aussi
Jeffrey Epstein poursuivi pour exploitation sexuelle de mineurs a été retrouvé pendu dans sa cellule, le 10 août dernier. justice
Affaire Epstein : l'enquête française piétine, un appel à témoins international lancé

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

Nos invités

Damien Delseny, journaliste, chef des infos générales au Parisien/Aujourd’hui, Marie-José Garcia, maman de Tatiana, Me Etienne Nicolau,  du barreau de Perpignan, avocat historique de la famille, Philippe Guichard, patron de l'Office Centrale de la Répression des Violences faites aux Personnes, en charge de plusieurs cold-case, au micro d'Emilien Vinée 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice française Crime Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants