1 min de lecture Justice française

L'affaire Seznec, le grand secret !

Anne-Sophie Martin, journaliste d'investigation publie le livre « L’affaire Seznec, le grand secret » .

L'Heure du Crime - Pradel L'heure du crime Jacques Pradel iTunes RSS
>
L'affaire Seznec, le grand secret ! Crédit Image : STF / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jacques Pradel
Jacques Pradel et Emilien Vinee

Vous pouvez à tout moment soumettre une affaire à Jacques Pradel. Laissez votre message avec les principales informations nécessaires à l'équipe de l'émission pour programmer, peut-être prochainement, ce fait-divers dans L'Heure du Crime.

L'édito de Jacques Pradel

Nous revenons aujourd’hui sur l’une des plus mystérieuses énigmes policières et judiciaires du XXème siècle.
1923-2019 : 96 ans ! Le 23 mai 1923, Guillaume Seznec, 45 ans, et Pierre Quéméneur, conseiller général du Finistère, 46 ans, partent à Paris pour vendre des Cadillac laissées en France par les troupes américaines à la fin de la guerre de 14-18. Guillaume Seznec revient seul. Pierre Quéméneur disparaît mystérieusement. Son corps n'a jamais été retrouvé. Le 4 novembre 1924, à Quimper, la cour d'assises condamne Guillaume Seznec aux travaux forcés à perpétuité. Le procès a duré onze jours, 124 témoins ont été entendus. L'accusé a toujours clamé son innocence. L’affaire Seznec est devenue au fil des années le symbole d’une justice qui refuse de revenir sur ce procès dans une affaire sans témoins, sans cadavre, et sans aveux !

Nos invités

Anne-Sophie Martin, journaliste, réalisatrice, auteure du livre « L’affaire Seznec, le grand secret » qui vient de paraître aux éditions du Seuil.

Lire la suite
Justice française Crime Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants