1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Diesel : "L'augmentation n'est pas assez importante", selon France Nature Environnement
3 min de lecture

Diesel : "L'augmentation n'est pas assez importante", selon France Nature Environnement

REPLAY / INVITÉS RTL - Selon François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, et Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature environnement, le diesel reste encore avantageux.

Un véhicule roulant au diesel (illustration)
Un véhicule roulant au diesel (illustration)
Crédit : AFP / Archives, Thomas Samson
6 minutes pour trancher du 16 octobre 2015
07:57
Yves Calvi & Édouard Nguyen

"Il est en train de mourir et (c'est) tant mieux !" Benoit Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, se réjouit du déclin du diesel. Il poursuit : "De toute façon, c'est les hydrocarbures tout court dont on a intérêt qu'ils meurent rapidement face au réchauffement climatique auquel on doit malheureusement faire face". Selon lui, "c'est délirant de ne pas offrir d'alternative" au carburant, reconnu cancérigène. En 2009, il était responsable d'au moins 43.000 morts anticipés : "Il y a suffisamment de bonnes raisons pour aider les français à en sortir."

François Roudier, porte-parole du Comité des Constructeurs Français d'Automobiles, pense que le diesel reste avantageux. "Finalement, on reste en Europe sur un taux de 50% de motorisation diesel. Je pense au Royaume-Uni qui a arrêté toute différence de fiscalité diesel en 2013. Avec la géographie de la France, qui est un grand pays, le diesel reste avantageux pour les personnes qui roulent plus de 15.000 kilomètres".

"Actuellement, le gazole représente 80% des volumes de carburants écoulés en France et 55,7% des achats de voitures neuves pour les particuliers. Finalement l'augmentation ne représente que 35 euros par an seulement. Mais alors pourquoi ne pas aller plus loin ?" demande Yves Calvi. 

Pourquoi le diesel routier serait épargné ?

Pour le porte-parole de France Nature Environnement, l'augmentation n'est pas assez importante. "Nous, on voulait que ça aille un peu plus vite, avec trois centimes dès la première année parce que c'est supportable, d'autant plus parce qu'à la pompe, les prix ont beaucoup baissé ces derniers temps avec un pétrole bas. C'est le bon moment de faire ce rattrapage, c'est le moment le moins sensible". 

À lire aussi

Cependant, il relève "quelque chose d'un peu choquant dans le dispositif : pourquoi le diesel routier serait épargné ? Pourquoi seuls les Français dans leurs petits véhicules devraient payer ce rattrapage et pas ceux qui en ont une utilisation professionnelle ? La contribution du transport routier et des camions à la pollution, elle est nette. Elle est proportionnelle, malheureusement, à la taille du véhicule". Enfin, Benoît Hartmann dénonce le dispositif de rattrapage qui induit que l'essence serait plus vertueuse que le diesel : "Ce n'est pas vrai. Ça émet un peu moins de particules fines mais ça émet malheureusement plus d'oxydes d'azote, qui sont aussi dangereux. Donc il faut aller vers l'alternative." 

Ce bonus est payé avec nos impôts

"Après l'affaire Volkswagen, il y a eu un certain clash sur la visibilité du diesel", selon François Roudier qui pense que maintenant "tout le monde va jouer cartes sur table. Et ce qui se passe avec l'essai des voitures, soutenu par le ministère de l'Environnement avec une commission indépendante, on va voir clairement qui a fraudé. Et on va commencer à comprendre nos besoins sur ce que l'on appelle les émissions réelles en roulage". Selon lui, "on va enfin savoir la vérité".

"Je trouve scandaleux qu'on ait vendu à des Français des véhicules en leur disant : 'Vous achetez un véhicule propre, vous avez le droit à un bonus'", dénonce Benoît Hartmann, pour qui "ce bonus est payé avec nos impôts et il y a eu tromperie sur la marchandise". Il conclut : "il n'y a pas de diesel propre. Ça n'existe pas et il ne faut pas entretenir ce mythe-là. Malheureusement, ces carburants sont dangereux."

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/