1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. France : 250.000 œufs contaminés au fipronil mis sur le marché depuis avril
1 min de lecture

France : 250.000 œufs contaminés au fipronil mis sur le marché depuis avril

Selon le ministre de l'Agriculture, ces œufs ont déjà été consommés "sans impact pour la santé". Pour Stéphane Travert, il s'agit d'une "fraude" et non d'un "scandale sanitaire".

Des œufs dans une ferme belge (image d'illustration)
Des œufs dans une ferme belge (image d'illustration)
Crédit : KRISTOF VAN ACCOM / Belga / AFP
Cécile De Sèze & AFP

Le scandale des œufs contaminé se poursuit. Près de 250.000 œufs contaminés au fipronil, importés de Belgique et des Pays-Bas, ont été "mis sur le marché" en France depuis avril, selon le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert. Cependant, il assure que le "risque pour la santé humaine est très faible".

Il explique vendredi 11 août qu'en tout, "deux centres d'emballage d’œufs dans le Nord et la Somme ont reçu des œufs de consommation contaminés en provenance des Pays-Bas et de Belgique". Un premier lot est arrivé sur le marché entre avril et mai, ces œufs ont "déjà été consommés, sans impact pour la santé", assure le ministre.

Le ministre a fait état d'un avis de l'Agence de sécurité de l'alimentation, l'Anses, qui confirme, selon lui, que "le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil qui sont constatés dans les œufs contaminés, mais aussi au vu des habitudes françaises de consommation alimentaire". 

Nous ne faisons pas face à un scandale sanitaire, mais à une fraude.

Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture

En revanche, un deuxième lot contaminé a été mis en vente par l'enseigne Leader Price entre le 19 et le 28 juillet. "Les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs", a-t-il affirmé. Selon lui, "nous ne faisons pas face à un scandale sanitaire, mais à une fraude". Le ministre Stéphane Travert s'appuie sur le rapport de l'ANSES sur le scandale, publié vendredi 11 août, qui assure en effet que "le risque de survenue d’effets sanitaires apparaît très faible."

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/