1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. DÉBAT - Port du voile : faut-il l'interdire dans les compétitions sportives ?
2 min de lecture

DÉBAT - Port du voile : faut-il l'interdire dans les compétitions sportives ?

Le Sénat a récemment voté un texte de loi visant à démocratiser la pratique sportive. Le texte arrive à l'Assemblée.

Les "Hijabeuses", des footballeuses qui militent pour le port du voile dans le sport
Les "Hijabeuses", des footballeuses qui militent pour le port du voile dans le sport
Crédit : Sarah Witt / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Faut-il interdire le voile dans les compétitions sportives ?
00:07:18
Faut-il interdire le voile dans les compétitions sportives ?
00:07:18
Yves Calvi_
Yves Calvi

Elles s'appellent les "hijabeuses". Ces sportives toutes disciplines confondues se mobilisent depuis plusieurs jours contre l'interdiction du port du voile pendant les compétitions sportives. Cette disposition, proposée dans le cadre de la loi sur le Sport, a finalement été renvoyée avec le texte global devant l'Assemblée nationale.

Aujourd'hui, il n'existe aucune régulation concernant le port du voile pendant les événements sportifs. "Très souvent, ça se fait une discipline par discipline, selon les règles imposées par les fédérations", explique Pierre-Alain Raphan, député La République en Marche. "L'amendement est arrivé au Sénat par surprise", poursuit-il en soulignant que la loi sur le Sport à pour objectif de démocratiser la pratique sportive. Cet amendement vient selon lui "envoyer un message à l'encontre des femmes - parce que celles qui seront touchées seront des femmes qu'on va pouvoir exclure des événements sportifs."

Frédéric Thiriez, avocat au Conseil d'État se dit "en total désaccord". Il faut selon lui préserver "le principe d'universalité du sport et le principe de neutralité", qui est garanti notamment dans la Charte du sport olympique.

Interdire les signes religieux ?

"La Charte olympique n'est pas une loi française", répond le député Pierre-Alain Raphan. Interdire plus largement les signes religieux pendant les compétitions sportives s'avère par ailleurs compliqué selon lui. "Combien de fois on voit dans les matchs de foot des footballeurs ou footballeuses faire des signes de croix en entrant sur le terrain ou après avoir marqué un but ? C'est le fait d'une appartenance, aussi, une religion. Est ce que pour autant, on annule un but ? Est ce que pour autant, on annule un match ?" interroge-t-il.

À lire aussi

Pierre-Alain Raphan admet ne pas avoir rencontré les hijabeuses, qui ont lancé une pétition en ligne et une campagne sur les réseaux sociaux à l'aide du hashtag #LetUsPlay ("Laissez-nous jouer"). Elles ont aussi récemment organisé des rassemblements où elles pratiquent le sport en hijab.

Frédéric Thiriez insiste : "Il faut préserver le sport des querelles politiques, religieuses, syndicales pour favoriser le rapprochement entre les peuples et les communautés". Pour cela, selon lui, "il y a un moment où les principes sacrés doivent l'emporter, ces principes sacrés sont dignité de la femme, égalité, non-discrimination". Quitte à ce que certaines femmes, qui ne souhaitent pas retirer leur voile, soient privées de pratiquer leur sport.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/