1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Qui est Halima Aden, premier mannequin avec hijab et burkini en couverture de "Sports Illustrated" ?
2 min de lecture

Qui est Halima Aden, premier mannequin avec hijab et burkini en couverture de "Sports Illustrated" ?

PORTRAIT - À 21 ans, ce jeune mannequin de nationalité somalienne-américaine a conquis le monde de la mode. Son message : lutter contre l'islamophobie et faire de cette industrie un milieu plus diversifié.

Halima Alen lors d'un événement à Los Angeles, le 25 avril 2019
Halima Alen lors d'un événement à Los Angeles, le 25 avril 2019
Crédit : Rich Fury / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte

À 21 ans, Halima Aden est en train d'ouvrir la voie à toute une nouvelle génération de mannequins. Mardi 30 mai sur son compte Instagram, la jeune femme a publié un cliché d'elle la montrant comme le premier mannequin voilé en couverture du célèbre hors série maillots de bain du magazine Sports Illustrated.

Cette institution a porté les plus grandes dans leur carrière de mannequin et s'inscrit depuis plusieurs années dans une démarche d'ouverture, cassant alors les poussiéreux codes de la mode pour mettre en avant des femmes aux corps, couleurs de peau et cultures différentes. 

Halima Aden succède ainsi à Tyra Banks, première Afro-américaine à faire la couverture du magazine, Beyoncé, première femme non mannequin, ou encore Ashley Graham, mannequin "grande taille" et Ronda Rousey, catcheuse américaine.

Pour célébrer ce nouveau moment inédit dans l'histoire du magazine, Halima Aden a écrit sur son compte Instagram à l'attention des personnes qui la suivent sur le réseau social : "Ne vous changez pas, changez le jeu ! Mesdames, tout est possible ! Que je sois dans Sports Illustrated me dépasse complètement. Cela envoie un message à ma communauté et au monde disant que les femmes de tous horizons, de tous les styles, de toutes les origines... peuvent être solidaires entre elles et célébrées".

À lire aussi

En moins de trois ans de carrière, Halima Aden s'est imposée avec son hijab sur les couvertures des magazines et dans les défilés de mode à travers les États-Unis mais aussi l'Europe. Le monde de la mode s'ouvre enfin à une autre image des femmes et aide le jeune mannequin à porter son message : lutter contre l'islamophobie. 

Combler un manque de représentation

Née dans un camp de réfugiés au Kenya, Halima Aden, de nationalité somalienne-américaine, est arrivée aux États-Unis à l'âge de 6 ans. Ses premiers pas dans le monde de la mode, elle les fait en 2016 pour le concours de beauté Miss Minnesota. Elle est la première candidate à porter le hijab et le burkini.

Halima Aden est éliminée du concours en demi-finale mais il n'en fallait pas plus pour que la presse, d'abord américaine puis internationale, s'empare de l'événement et parle de cette jeune femme qui s'est donnée pour mission d'offrir aux petites filles musulmanes un modèle pour qu'elles puissent, elles aussi, croire en leurs rêves.

Poser pour Sports Illustrated, deux ans et demi plus tard, "est littéralement un rêve qui devient réalité", explique Halima Aden dans une vidéo postée sur Instagram par le magazine. "En grandissant aux États-Unis, je ne me suis jamais vraiment sentie représentée, parce que lorsque je feuilletais un magazine, je ne voyais jamais de fille comme moi qui portait le hijab".

"Mon choix"

Heureusement, les règles du jeu sont en train de changer grâce à Halima Aden. Depuis qu'elle a signé un contrat avec l'agence internationale de mannequin IMG Models, la jeune femme a défilé lors de la semaine de la mode à New York pour Kanye West, ou à Milan pour Max Mara et collectionne les titres de "premier mannequin à porter le hijab..." en couverture de Allure ou des éditions britannique et arabe du Vogue par exemple.