1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. Policier tué à Avignon : "On demande un vrai courage politique", réclame un commissaire
1 min de lecture

Policier tué à Avignon : "On demande un vrai courage politique", réclame un commissaire

INVITÉ RTL - David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police nationale réagit suite à l'assassinat d'Éric Masson, un policier tué lors d'une intervention mercredi.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Policier tué à Avignon : "On demande un vrai courage politique", réclame un commissaire
10:26
L'invité de RTL Soir du 07 mai 2021
10:26
Carpentier-245x300
Stéphane Carpentier
Animateur

Ce vendredi 7 mai, la police est sous le choc à la suite des récents meurtres de deux collègues, Stéphanie Montfermé à Rambouillet et Éric Masson mercredi à Avignon. Le gouvernement promet depuis plus de moyens pour les forces de l'ordre.
Selon David Le Bars, secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police nationale, "on est en train de se rendre compte qu'on a encore perdu l'un des nôtres. On est en train de passer de la phase de sidération et colère à la phase de décision. On va respecter évidemment le deuil car on est très soudés les uns et les autres".

Est-ce que le fossé se creuse entre les policiers et les magistrats ? Pour David Le Bars "c'est une question qu'il faudra régler (...) au-delà de la justice, c'est l'efficacité qu'on veut donner à la justice". Le secrétaire général du syndicat des commissaires de la Police se demande si la justice dispose de moyens suffisants : "En France on manque de magistrats et de greffiers, on manque de tribunaux (...) et de place dans les établissements pénitenciers".

"Prendre des décisions maintenant"

Ce vendredi matin, Jean Castex a promis 10 millions d'euros pour sécuriser les commissariats. Pour David Le Bars, l'argent "ce n'est pas ce qu'on demande" avant d'ajouter "on demande un vrai courage politique, parler des vrais sujets et de prendre des décisions maintenant".

Jeudi, les syndicats de police ont annoncé l'annulation de leur participation au Beauvau de la sécurité prévu au mois de mai. Selon David Le Bars, "c'est pour marquer une séquence importante qui est celle de penser à Éric et d'organiser notre marche citoyenne". Concernant les politiques, David Le Bars déclare : "On attend des actes".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/