1 min de lecture Hauts-de-France

Dans les Hauts-de-France, les tomates vont produire de l'électricité

C'est un fruit généralement associé au Sud. Mais dans la région lilloise, on va bientôt cultiver des tomates sous serre qui fourniront des mégawatts.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà
>
Jean-Alphonse Richard : dans les Hauts-de-France, les tomates vont produire de l'électricité Crédit Image : AFP / Paul J. Richards | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et Loïc Farge

Révolution potagère en vue. Dans un mois, dans les Hauts-de-France, les premiers coups de pelle vont être donnés pour la construction de gigantesques serres à l'abri desquelles on cultivera pour la première fois des tomates. On les appellera peut-être les "chti'tomates", qui sait ? Dans tous les cas, c'est un chantier quasi-pharaonique. Ce projet annoncé depuis des années va donc voir le jour à Arques, à 60 kilomètres de Lille. Le complexe fait 9 hectares. Il y a seulement vingt ans, un demi-hectare était considéré comme une grande serre. L'investissement a représenté 15 millions d'investissement, avec 45 emplois à la clé.

On croyait la région réservée à l'endive (le chicon, comme on l'appelle là-bas) ? Pas du tout. D'abord parce que la tomate est certes un fruit du soleil, mais elle pousse partout. On en trouve sous serre jusqu'au nord du cercle polaire. Ensuite parce que les Hauts-de-France étaient la dernière région à ne pas pratiquer cette culture à grande échelle, dont la demande explose. Un producteur belge, la famille Vandevelde, a donc fait le pari de la tomate de Lille avec ce Tomatoland à la pointe de la technologie, puisqu'on va aussi produire ici de l'électricité.

Première récolte dans un peu plus d'un an

Cela s'appelle la cogénération. En été et en hiver, les serres doivent être à température constante (18 degrés). Des turbines à gaz chauffent donc l'ensemble et produisent aussi de l'électricité, qui est revendue à EDF. Les serres d'Arques pourront éclairer une ville d'environ 15.000 habitants. Le complexe sera donc à la pointe de la modernité. Le fruit fait l'objet d'incroyables attentions. Il s'agit de ne pas stresser la tomate.

À quand les premières productions des Hauts-de-France dans nos assiettes ? Il faudra encore un peu de patience. Les premiers semis auront lieu en novembre prochain ; la première récolte, dans un peu plus d'un an. Des rondes et des  grappes pour commencer. Il y aura alors sur le marché, par an, 5.500 tonnes de "chti'tomates". Vous ne pourrez pas y échapper.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hauts-de-France Vidéo Tomates
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants