2 min de lecture Le journal

Crash en Argentine : les sportifs de retour en France samedi

REPLAY – Les rescapés de l'accident d'hélicoptères, qui a fait dix morts en Argentine, sont attendus ce samedi à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, à Paris.

Pacaud 245x300 RTL Grand Soir Christophe Pacaud
>
Crash en Argentine : les sportifs de retour en France samedi Crédit Média : Christophe Pacaud,Agnès Bonfillon | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Julien Sellier

Les athlètes rescapés de l'accident d'hélicoptères qui a fait dix morts en Argentine, dont trois grands sportifs français, sont attendus ce samedi à Paris. "Ils prennent l'avion vendredi soir" en Argentine, a indiqué l'agent de l'un des sportifs, et devraient atterrir à l'aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, au nord de Paris.

Le juge fédéral Daniel Herrera, en charge de l'enquête sur l'accident, a indiqué que les quatre témoignages des athlètes encore sur place étaient "concordants". Il compte encore interroger une douzaine de personnes parmi les membres de l'équipe de tournage de l'émission Dropped.

Isère : Hollande en campagne contre le Front national

François Hollande, qui s'est donné pour mission "d’arracher les électeurs au FN", était porteur d’un double message lors d'une visite de quelques heures en Isère. À dix jours des élections départementales, le chef de l’État en a en effet profité pour descendre dans l’arène politique en récusant la "peur" du Front national.

"Quand la France réussit, elle n'a pas besoin d'avoir peur", a souligné François Hollande qui, sans le nommer, faisait une claire allusion au FN. Et d'ajouter : "Regardez ces entreprises qui exportent, si on fermait les frontières, si on sortait de la zone euro, quel serait leur destin ?"

À lire aussi
le journal
Les infos de 12h30 - Loi climat : l'écologie, sujet de discorde chez les Marcheurs

François Hollande, qui a réinvesti le terrain économique, a également salué "l’excellence" des entreprises qu’il visitait.

Valérie Trierweiler visée par une plainte pour "coups et blessures"

Valérie Trierweiler est actuellement visée par une plainte pour "coups et blessures", après une altercation survenue ce jeudi avec un client d'un café du XVème arrondissement de Paris. D'après les premiers éléments de l'enquête, l'homme lui aurait ironiquement demandé "des nouvelles de François Hollande".

L'ancienne compagne du chef de l'État n'aurait pas apprécié la remarque. Elle l'aurait giflé après que celui-ci ait refusé de présenter des excuses. Le client en question est alors allé déposer plainte au commissariat en fin de matinée pour "coups et blessures".

Valérie Trierweiler a réagi à cet incident, ce jeudi en début de soirée, en postant sur son compte Twitter le court message "Un seul mot", suivi du hashtag "#stopàlamuflerie".

À écouter également dans ce journal

- La police fédérale du Brésil a interpellé aujourd'hui l'écrivain italien et ancien militant d'extrême gauche Cesare Battisti, condamné pour des assassinats dans les années 70 par la justice de son pays, en vue de son expulsion ordonnée par un tribunal brésilien.
- Onze fabricants de produits laitiers frais ont été condamnés à des amendes d'un montant total de 192,7 millions d'euros pour entente illicite sur les prix, entre 2006 et 2012.

RTL vous recommande
Lire la suite
Le journal
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants