2 min de lecture Hôpitaux

Covid-19 : "On voit cette deuxième vague arriver", dit un médecin à Paris

INVITÉ RTL - Le Professeur Xavier Lescure, médecin spécialiste en maladies infectieuses à l'hôpital Bichat, assure qu'avec "7% de postes vacants et 20 à 30% de lits fermés", l'hôpital est "probablement plus fragilisé que la première fois" en mars dernier.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Covid-19 : "On voit cette deuxième vague arriver", dit un médecin à Paris Crédit Image : LIONEL BONAVENTURE / AFP | Crédit Média : Yves Calvi / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi édité par Sarah Ugolini

Les hôpitaux de Paris ont annoncé le report de 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end du 26 septembre en prévision de l'augmentation des hospitalisations de patients atteints du coronavirus. Cela concerne en priorité celles de patients "dont la prise en charge peut être reportée sans risque de perte de chance".


"On envisage de reporter, on est en phase de préparation, pas de déprogrammation", relativise ce vendredi 25 septembre sur RTL le Professeur Xavier Lescure, médecin spécialiste en maladies infectieuses à l'hôpital Bichat, à Paris. "Si vous ne la voyez pas arriver aujourd'hui la deuxième vague, il va falloir changer de lunettes parce qu'elle est là", assure le médecin. "J'étais un de ceux qui avaient alerté mi-août en disant qu'on avait tous les éléments pour emballer le système à la rentrée", assure-t-il. 

Selon lui, "on est à trois semaines de la rentrée et on voit clairement cette deuxième vague arriver". "Aujourd'hui, on a encore deux semaines à passer avec le niveau d'emballement du virus qui existe depuis ces derniers jours", insiste le Pr. Xavier Lescure.

7% de postes vacants et 20 à 30% des lits fermés

Concernant le report des opérations chirurgicales dans les hôpitaux parisiens, le médecins spécialiste en maladies infectieuses à l'hôpital Bichat assure que "ces opérations vont être triées sur le volet pour qu'il n'y ait aucune perte de chance pour les malades qui seront concernés". "On se remet à peine de la première vague et il faut qu'on se prépare encore à changer les chemins opérationnels", s'inquiète Xavier Lescure. 

À lire aussi
Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration) Coronavirus France
Les infos de 12h30 - Coronavirus : "On est très inquiet", reconnaît un médecin

"Quand vous déprogrammez, ça veut dire que cette vague va avoir des conséquences en cascade jusqu'aux patients qui n'ont pas le Covid", s'alarme le médecin. Il déplore un manque de personnel. "Aujourd'hui on a 7% de postes vacants et 20 à 30% des lits qui sont fermés à l'hôpital Bichat", alerte le médecin. Il estime donc qu'"on a un hôpital probablement plus fragilisé que la première fois". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hôpitaux Paris Coronavirus France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants