2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 7h30 - Le cri d'alarme d'un chirurgien sur les opérations retardées

Alors que la France traverse une crise sanitaire inédite depuis plusieurs mois, des hôpitaux ont dû reporter un grand nombre d’actes afin de faire face à l’accueil des patients atteints du Covid-19. Une décision qui n'est pas sans conséquences pour les patients en question.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Le cri d'alarme d'un chirurgien sur les opérations retardées Crédit Image : PHILIPPE HUGUEN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Serge Pueyo édité par Venantia Petillault

Un cri d'alarme. Celui d'un chirurgien face au retard pris par certaines opérations. Pour Didier Legeais, urologue, la France file tout droit vers une catastrophe sanitaire. Le confinement et la mise sous cloche de plusieurs établissements ont eu pour conséquences de retarder de manière dramatique le suivi de certains patients. 

"Deux mois et demi voire trois mois de retard sur des diagnostics et sur du thérapeutique va entraîner probablement des milliers de morts et des milliers de gens qui resteront handicapés avec des chirurgies qui seront retardées de trois mois. Puisqu'à cause du Covid, il y a des chimiothérapies et des radiothérapies pré-opératoires qui n'ont pas eu lieu. Tous ces gens-là dont l'espérance de vie est améliorée sur dix ou quinze ans mourront de façon plus précoce dans les années qui viennent. Or, aujourd'hui nous avons interdiction par certaines Agences régionales de santé de dépasser de plus 40 ou 50% d'activité. C'est dramatique, il faut nous libérer sinon il y a aura des milliers de morts en plus", prévient l'urologue au micro de RTL.

À écouter également dans ce journal

Déconfinement - Les maires de trois communes du Morbihan ont demandé à la préfecture la fermeture de plages quelques jours seulement après leur réouverture, à cause du comportement de certains promeneurs.

Automobile - Le groupe Renault, en difficulté avant même la crise du coronavirus qui a provoqué un effondrement du marché automobile, doit dévoiler le 29 mai un vaste plan d’économie de 2 milliards d’euros.

À lire aussi
Le massif des Écrins à 1.870 mètres d'altitude, pris en photo le 16 juin 2017 (Hautes Alpes) santé
Coronavirus dans les Hautes-Alpes : une colonie de vacances fermée, 326 tests faits

Coronavirus - Un dépistage massif est en cours au commissariat d'Arras dans le Pas-de-Calais. Près d'un millier de fonctionnaire vont être testés d'ici samedi après l'identification de trois cas de Covid-19 positifs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Hôpitaux Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants